Lyon : Les raisons de la sortie d'Aulas

Lyon : Les raisons de la sortie d'Aulas©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 17 mai 2017 à 16h33

Le principal sujet de cette conférence de presse devait être la confiance renouvelée de Jean-Michel Aulas à Bruno Genesio. Mais soudainement, le président de l'OL s'en est pris violemment à Maxime Gonalons.

Capitaine emblématique du club rhodanien depuis 2012, le milieu de terrain de 28 ans a été attaqué par son président mardi. La raison ? Les déclarations de l'international français (7 sélections) juste avant la demi-finale retour de Ligue Europa, sur son questionnement au sujet de son avenir à Lyon où il craignait une ambition revue à la baisse. « J'ai été blessé par les déclarations de Max, a lancé Aulas. Il m'a fait beaucoup de peine. Je ne suis pas prêt à m'en séparer. C'est lui qui dit qu'il regardera les offres d'autres clubs. J'ai le droit de dire que ça m'a fait beaucoup de peine. En tout cas, il n'aura pas de prolongation cette année, ça, c'est clair. »
Tousart bichonné, Gonalons snobé
Sous contrat jusqu'en 2018, Maxime Gonalons vivrait mal les réticences de son club formateur à réfléchir à une prolongation de son contrat, d'après Le Parisien. D'autant que dans le même temps, son concurrent ou partenaire du milieu de terrain, Lucas Tousart, a été récemment prolongé. « Nous actons les déclarations de JM Aulas. Pour autant, nous aurions préféré en parler avant en toute discrétion », a répondu l'agent du joueur, Frédéric Guerra, sur Twitter. Derrière la sortie d'Aulas, il faut voir les doutes grandissant d'une partie des supporters lyonnais sur le cas Gonalons. Moins à l'aise sur le terrain depuis quelques mois, le natif de Vénissieux concentre beaucoup de critiques cette saison, la majorité des fans de l'OL lui préférant le jeune Lucas Tousart.
Genesio avait toujours soutenu Gonalons
Pour autant, le capitaine lyonnais a toujours eu le soutien de ses coéquipiers et de son entraîneur. En mars, avant le huitième de finale aller de Ligue Europa contre l'AS Rome, alors que la rumeur d'une sortie du onze se faisait de plus en plus persistante, Bruno Genesio était monté au créneau pour défendre son milieu. Une défense quasi-automatique qui avait fait craindre à certains détracteurs que l'enfant du pays bénéficie d'un totem d'immunité. En quelques saillies, Jean-Michel Aulas a fait s'effondrer le château de cartes. Car s'il y a bien une chose que le patron de l'OL ne supporte pas, c'est qu'on remette en cause son ambition. On l'a bien senti mardi : « Lyon n'est pas ambitieux ? On est le deuxième club français à l'indice UEFA derrière Paris, devant Monaco, devant tous les autres. On n'est pas ambitieux ? On a investi 500 millions pour les joueurs, on a 300 millions d'actifs sur les joueurs qui sont au bilan de l'entreprise. On n'est pas ambitieux ? » Ce manque d'ambition évoqué par Maxime Gonalons pourrait bien lui être fatal.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Lyon : Les raisons de la sortie d'Aulas
  • C'est qui le PATRON ?? Les joueurs doivent l'oublier certainement. On leur demande de jouer et non de se proclamer sur la politique du club (pour info, le jeu football manager le fait très bien, hein Maxime ?). On vous demande de jouer et bien de surcroit. Aucun Président n'arrive à la cheville d'Aulas. On compte sur toi Jean-Michel, on a le stade et La grande équipe va arriver, c'est certain. AHOU AHOU.

    je suis d accord aulas est un boss, le boss.
    il a repris lyon quand ils etaient en d2 , et 2 decenies plus tars voila le resultat.
    respect mr aulas!

  • AULAS vit tres tres mal la situation de son club au sein du championnat - surclassé en championnat avec 13 défaites, il a fixé son objectif sur la league europa - très aléatoire en cas de défaite - il se retrouve 4eme - les cadres GONALONS/ LACAZETTE et consorts visent aux choses --quoi de plus normal dans ce milieu obscur - AULAS paie aussi ses déclarations et ses attitudes négatives.. autoritaire-arrogant-humiliant - il n'aime pas la contestation au sein du club - 'le roi soleil) - (recadré par la LFP sur son attitude face au PSG - comme dans le gouvernement MACRON - il faudrait du rajeunissement à LYON

  • toujours à pleurer ce président mais rien n'est de sa faute. S'il veut avoir un investissement en joueurs moindre c'est possible mais alors il jouera la deuxième partie de tableau.
    Après avoir dominer le championnat de L1 durant la période ou le football de France était classé en deuxième zone parmi tous les championnat du continent, on va scruter les décisions du président au pied du mur au moment de recomposer une équipe et un staffe technique à l'aube d'une nouvelle saison.

  • Gonalon devrait faire profil bas car il n'a pas été au top lors du money time et même avant, saison bien moyenne pour un joueur moyen avec, il est vrai, quelques excuses d'ordre privé

  • On verra la saison prochaine si Mr AULAS grand manitou va continuer à faire confiance a sa cellule de recrutement
    Je pense qu'il deviens très susceptible avec toutes ces dernières erreurs