Lyon : Garcia veut une victoire face à Dijon

Lyon : Garcia veut une victoire face à Dijon©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 17 octobre 2019 à 15h30

Le nouvel entraîneur de Lyon Rudi Garcia s'est à nouveau présenté face aux médias ce jeudi. Cette fois, le technicien a évoqué la rencontre à venir face à Dijon.

Rudi Garcia, comment abordez-vous la réception de Dijon, samedi après-midi ?

Il faut retrouver le chemin de la victoire. Pour cela, il faut du contenu et de l'envie. Les joueurs le savent. L'important, ce sont les joueurs. Il faut leur faire passer des messages. Je compte sur tous les joueurs, autant les joueurs confirmés que les jeunes. Il faut absolument gagner, surtout que l'on est chez nous. Mais pour gagner, il y a un contenu à mettre dans le match. Il y a de l'envie, de la détermination. Ensuite, ce qui se passera derrière, ce n'est pas important. J'attends de mes joueurs qu'ils jouent au maximum de leurs possibilités.

Quel est le but de vos entretiens individuels ?

Le plus important, ce sont les joueurs. Il faut leur faire passer des messages. Il faut voir où ils en sont. Il faut leur dire que je compte sur eux. Le dernier match n'a pas été bon du tout et c'était un derby. Il faut se racheter car on n'a plus de temps à perdre. Il faut prendre des points. Il faut tout donner. Il faut jouer les uns pour les autres et montrer du caractère. J'ai besoin de connaître mes joueurs, et notamment les leaders du groupe.

Vous servez-vous de votre expérience à l'OM ?

Ça me sert. Avec un effectif beaucoup moins fourni qu'ici, on s'était qualifié en Europa League. Ce n'était pas du tout l'objectif au départ. Là, on n'a pas beaucoup de temps. On doit vite gagner et jouer tous les matchs pour les gagner. On a commencé à travailler tactiquement hier. J'ai trouvé des joueurs engagés.

Garcia : « Des joueurs qui donnent beaucoup dans l'engagement »

Comment allez-vous préparer la rencontre face au DFCO ?

Spécifiquement, pour le match de Dijon, on a pu travailler seulement à partir d'hier. Les bons signes, c'est que l'on voit des joueurs qui donnent beaucoup dans l'engagement. Je sais que ça arrive souvent quand un nouveau coach arrive. A Lyon, on doit mettre de l'intensité dans les matchs et dans les entraînements.

Quel est le tableau de marche idéal ?

Je ne me fais pas de tableau de marche. Dans le moment, le contexte actuel, il n'y a qu'une chose à faire : ne pas regarder plus loin que Dijon. Je ne vais pas parler de séduire car il y a l'idée de jeu, mais on doit bien jouer. Sur la longueur, le contenu est important. Si on veut faire disparaître la pression de l'enjeu, il faut se concentrer sur le jeu.

Comment s'est déroulée la rencontre avec les supporters ?

Cela reste entre eux et nous, mais je pense que dans le dialogue, c'est toujours plus intéressant. C'est à nous de les mettre derrière nous. Il faut que l'on mouille le maillot et que l'on produise un jeu qui va nous amener à gagner. Dans le contexte, on ne regarde pas plus loin que le match de Dijon. Il faut gagner pour se remettre sur de bons rails. Je veux que l'équipe soit convaincante. On a du talent offensif, on doit se créer des occasions.

Garcia : « Un cadre et beaucoup de libertés dedans »

Que pensez-vous des paroles de Bruno Genesio sur votre nomination ?

C'est appréciable, on fait le même métier. J'ai évidemment remercié Bruno. Par le passé, on était adversaire, on s'est envoyé quelques piques, mais je me souviens aussi l'avoir défendu quand il était attaqué. On fait le même métier et il est de plus en plus difficile.

Un Rayan Cherki peut-il intégrer votre rotation ?

Le talent n'attend pas le nombre des années. Si les jeunes ont la qualité pour aider et faire gagner l'équipe, pourquoi attendre, même si la concurrence est rude à certains postes.

Faut-il s'attendre à une surprise dans votre composition d'équipe ?

Les joueurs de l'effectif, tout le monde les connaît, mais il faut être à l'intérieur pour savoir où les joueurs veulent jouer. Ils sont tous au service du coach, de l'équipe. Ils ont bien compris que la discipline, ça fait partie des choses que j'ai décidé et mis en place. Ça va être aussi ça le jeu : un cadre et beaucoup de libertés dedans. Si vous êtes attaquant excentré dans mon équipe, vous ne serez pas cantonné sur un côté. Moussa Sow, Eden Hazard ou Gervinho, vous pouviez les retrouver mais ils savaient qu'ils devaient défendre dans leur zone. C'est ce que l'on va tenter d'inculquer petit à petit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.