Lyon : Garcia, Depay, qualification... Aulas fait le point

Lyon : Garcia, Depay, qualification... Aulas fait le point©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 11 décembre 2019 à 08h55

Après la qualification de Lyon pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Jean-Michel Aulas, le président du club, a évoqué différents sujets devant la presse.



Jean-Michel Aulas n'aime rien que ces situations. Le président de l'Olympique lyonnais, loin de s'inquiéter de la prestation de l'OL contre le RB Leipzig mardi (2-2), a fanfaronné sur ce nul synonyme de qualification pour les 8emes de finale de la Ligue des Champions. Tout en jouant, comme souvent, la carte du « seuls contre tous ». « Beaucoup de commentateurs ne nous donnaient pas qualifiés avant le match, a rappelé Aulas dans la zone mixte du Groupama Stadium. On a réussi, parce que les joueurs ont fait un match exceptionnel. Quand on est menés 2-0 contre Leipzig... Pour moi, Leipzig est le futur champion d'Allemagne. Il a les qualités pour et ses deux adversaires traditionnels sont un peu moins bien. C'est une équipe très forte. On avait un groupe dans lequel il y avait Benfica champion du Portugal, le Zenit champion de Russie et le 2eme du championnat d'Allemagne dont tout le monde dit qu'il est peut-être le futur champion. On a vraiment fait ce qu'il fallait. »

Aulas encense Rudi Garcia et chambre Saint-Etienne

A entendre « JMA », l'OL avait donc hérité d'un « groupe de la mort », ce qui était loin de sauter aux yeux au moment du tirage au sort. Mais Aulas a tiré mardi soir sur toutes les ficelles de communication qu'il manie si bien depuis des années. Il le savait, l'après-match tournerait autour de la première période catastrophique de son équipe et d'un résultat miraculeux quant à la physionomie du match. Le boss de l'OL n'en avait toutefois que pour la réaction d'orgueil de son groupe, son nouvel entraîneur Rudi Garcia en tête. « Rudi a démontré son très grand professionnalisme, son expérience. Sortir les joueurs de la torpeur d'un 0-2 à la mi-temps, contre une équipe aussi forte, alors qu'on jouait avec une épée de Damoclès qui pouvait nous envoyer en dehors de toute compétition européenne, et apporter à la France ce deuxième qualifié, je suis d'une fierté incroyable. Pour mes joueurs et pour mes supporters, ils vont pouvoir dire à ceux d'à côté qu'eux se sont qualifiés en Ligue des Champions. Pour la France, ce sont des points indispensables au ranking pour avoir demain des droits TV très importants. »

Aulas : « Memphis ? Un capitaine incroyable »

Il n'est jamais de trop de jouer sur la corde sensible, en pointant du doigt le rival stéphanois, éliminé dès la phase de groupes de Ligue Europa, ou en sortant la carte cocardière. Aulas ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Parce qu'il fallait aussi déminer le terrain, suite aux incidents ayant marqué la fin de match, joueurs et supporters s'opposant violemment après le déploiement d'une banderole hostile à Marcelo. Là encore, Aulas n'a voulu voir que le verre à moitié plein. « Quand je fais la synthèse devant vous, je retiens l'essentiel, c'est que la France a un deuxième club qualifié en Ligue des Champions. C'est une vachement bonne nouvelle. (...) Ça a permis aussi de démontrer l'immense caractère de Memphis. Non seulement il a été l'un des meilleurs joueurs sur le terrain, mais il vient de démontrer que c'était un capitaine incroyable, qui savait défendre ses joueurs. Quand vous êtes président, vous aimez défendre vos joueurs. Il a fait ce que j'aurais fait personnellement. »

Aulas convoque l'histoire européenne unique de l'OL

Et ce qu'il fera en sanctionnant « de manière très ferme » celui qui sera identifié par les caméras de surveillance comme le porteur de l'objet du scandale. Après avoir marché sur un fil pendant tout l'exercice devant des journalistes qui avaient envie de le faire trébucher, « JMA » a enfin insisté sur un point : ce que Lyon a accompli, personne ne l'avait fait avant lui. « Quand c'est Lyon, qui est sur le plan statistique le meilleur club depuis 10 ans, depuis 20 ans, depuis 30 dans le championnat de France, qui vient de jouer une 16eme fois la phase de groupes de la Ligue des Champions pour se qualifier 12 fois, ça veut dire que ce n'est pas par hasard. » Comme cette sortie médiatique dont Aulas a le secret pour détourner l'attention des problèmes qui minent son club en interne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.