Lyon : Critiqué, Jean-Michel Aulas a répondu

Lyon : Critiqué, Jean-Michel Aulas a répondu©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 21 mai 2020 à 21h50

Alors qu'il a été vivement critiqué, Jean-Michel Aulas s'est exprimé auprès de l'AFP et a maintenu sa position concernant l'arrêt de la saison de Ligue 1 décidé par le gouvernement.

Jean-Michel Aulas n'en démord pas le boss de l'OL espère toujours une reprise du championnat de France pour terminer la saison, malgré l'officialisation des accessits par la LFP. "Quand on est de bonne foi, et devant l'évidence, on se doit de dire que les gens qui ont fait l'erreur d'arrêter trop vite ne feront pas la deuxième erreur, qui serait de ne pas reprendre. J'espère que ça va reprendre. Nous aurions pu le faire en juillet, car rien n'interdit qu'on puisse reprendre", a-t-il expliqué dans un entretien à l'AFP.

"La Ligue 2 à 22 ? Je soutiendrai Noël Le Graët sur le sujet"

Autre thème évoqué par JMA la Ligue 2 à 22. Le boss de l'OL se range derrière Noël Le Graët. "C'est une situation ubuesque de vouloir jouer à 22. Il y a un problème d'équité, par rapport au choix fait pour la L1. Je soutiendrai évidemment la position de Noël Le Graët sur le sujet, non pas parce que c'est Noël Le Graët, mais parce que c'est contraire à toutes les règles. La LFP, dans l'interprétation des règlements, a dit que les deux clubs relégables de L1 descendaient, mais pas ceux de L2. Cela remet complètement en cause les modalités d'arrêt du Championnat, pour les relégations aussi bien que pour le haut du classement. Cela donne beaucoup d'arguments aux recours que nous avons déposés."

"Je n'ai rien à me reprocher"

Enfin, malgré les mots échangés avec certains présidents de Ligue 1 par médias interposés, Jean-Michel Aulas tient à répondre aux critiques et répète qu'il n'a aucun problème avec ses homologues. "Dans leurs fantasmes, un certain nombre de gens peuvent imaginer résoudre des désaccords en essayant de me mettre sur le côté (...) Je n'ai rien à me reprocher. Je pense avoir démontré la vision de ce que doit être un dirigeant de club et d'institution, tout ce qu'il fallait faire pour être dans la droite ligne de l'équité et de l'éthique. Si certains pensaient que je ne devais pas être au poste où je suis, ils avaient l'occasion sur les deux derniers collèges. À aucun moment, il n'a été envisagé de mettre un terme à mes fonctions."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.