Lyon a des marches à ne pas rater avant d'aller à Barcelone

Lyon a des marches à ne pas rater avant d'aller à Barcelone©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 03 mars 2019 à 08h10

A dix jours du match retour contre le FC Barcelone en Ligue des Champions, l'Olympique Lyonnais va devoir se coltiner Toulouse, ce dimanche (17h00), puis Strasbourg, la semaine prochaine, en championnat. Des marches à ne pas rater avant le voyage en Espagne.

Comment leur en vouloir ? Toujours en vie en Ligue des Champions après leur match nul à l'aller (0-0), les joueurs de l'Olympique Lyonnais ne jurent que par ce 8eme de finale retour à Barcelone prévu dans dix jours. « On attend ce match », a reconnu Jason Denayer sur OL TV cette semaine. Tous ses coéquipiers n'auront peut-être pas la franchise du défenseur belge, mais dans un coin de leur tête, tous s'imaginent déjà sur la pelouse du Camp Nou pour tenter d'écrire, ensemble, l'une des plus belles pages de l'histoire de l'OL. Sauf qu'avant d'aller en Catalogne, il va falloir affronter Toulouse et Strasbourg en championnat. Et éviter de se rater. Pour bien préparer Barcelone, d'une part, et pour éviter l'accident en Ligue 1. Car après son revers à Monaco dimanche dernier, le club rhodanien a vu sa troisième place se fragiliser.

Genesio : « Il faut bien préparer ce match retour »

Ce qui a justement été reproché aux hommes de Bruno Genesio à Monaco, c'est leur incapacité à reproduire ce qui a été très bien fait en Ligue des Champions. Comme s'ils choisissaient leurs matchs. Une idée qui insupporte le staff de l'OL et le président Jean-Michel Aulas. « Le match retour face au Barça est dans un coin de nos têtes. Il faut bien le préparer. Et pour cela, il faut gagner les matchs qui précédent ce rendez-vous », a prévenu Genesio en conférence de presse avant la réception de Toulouse ce dimanche (17h00).

Mieux, l'entraîneur lyonnais veut ajouter la manière au résultat lors des deux prochaines rencontres de championnat. « Il faut aussi essayer de gagner ces prochaines rencontres avec la manière. Toujours dans l'optique d'arriver en pleine confiance pour cette affiche », insiste Genesio. Et tant pis si la configuration des matchs en question n'aura rien à voir avec celle de Barcelone. « On aura sûrement la possession face à un bloc bas », a rappelé le coach de l'OL au sujet du TFC, qui avait posé des problèmes aux Lyonnais à l'aller (2-2).

La politique de la carotte et du bâton

Voilà pour le discours. Pour la pratique, il y a aussi la politique de la carotte et du bâton. Bien plus efficace. A l'aller, il se murmure que c'est le match contre Guingamp quatre jours plus tôt qui a motivé Bruno Genesio à titulariser Martin Terrier plutôt que Maxwell Cornet contre le Barça. Un message envoyé à tout un vestiaire. Pour jouer au Camp Nou, il faudra répondre présent contre Toulouse et à Strasbourg. Rafael, qui revient de blessure et a vu Léo Dubois lui passer devant au poste d'arrière droit, l'a bien compris. « J'aurai peut-être la chance de jouer, a glissé le Brésilien en conférence de presse vendredi. Il faut montrer que l'on peut jouer face à cette grande équipe. Les prochains matchs vont être importants. » Bruno Genesio ne demande qu'à entendre ce discours dans la bouche de ses joueurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.