L1 - OL : Que risque Marçal après son geste à l'encontre de l'arbitre assistant ?

L1 - OL : Que risque Marçal après son geste à l'encontre de l'arbitre assistant ?©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 04 décembre 2017 à 07h07

Dimanche, lors de la seconde période du match entre Caen et Lyon (1-2), Marçal a mis sa main dans la figure de l'arbitre assistant. Un geste qui n'a pas été sanctionné par M.Delerue. Mais le Brésilien pourrait être suspendu malgré tout.

C'est l'une des images fortes du week-end en Ligue 1. Dimanche, plus que la victoire de Lyon à Caen (1-2), c'est le geste de Marçal envers l'arbitre assistant de la rencontre, Laurent Stien, qui a fait parler. Remonté contre Christian Kouakou, le Caennais, le Brésilien s'est énervé et a mis sa main dans la figure de l'officiel, venu s'interposer entre les deux hommes. Se rendant rapidement compte de la gravité de son geste, l'ancien Guingampais s'est précipité vers l'arbitre de touche pour s'excuser avec un large sourire... et tout est rentré dans l'ordre, Amaury Delerue ne prenant pas la peine de le sanctionner. Au grand dam du SMC, qui a préféré ironiser sur les réseaux sociaux. « Je le touche mais je ne le pousse pas, s'est justifié Marçal avant de quitter d'Ornano. Lui parlait beaucoup. Ce n'était pas agressif. J'ai encore parlé avec lui après le match et tout va bien. » Pour autant, il y a fort à parier que Marçal ne s'en sorte pas aussi bien. Car comme aucun carton ne lui a été adressé, son cas pourrait être étudié par la commission de discipline de la LFP dans les prochains jours, avant une éventuelle suspension. En septembre, le cas du Stéphanois Kévin Théophile-Catherine avait permis de mettre l'accent sur ce point du règlement. Coupable d'une vilaine faute sur Ismaïla Sarr, ensuite gravement blessé au tendon d'Achille, le défenseur des Verts avait été sanctionné d'un jaune et n'avait donc pas pu être plus lourdement suspendu. Sébastien Deneux, le patron de la commission de discipline, l'avait ainsi expliqué à ce moment-là : « L'arbitre principal ne voit pas la faute mais son quatrième la voit et cela aboutit à un avertissement. Donc, les officiels ont vu la faute. À partir de là, la commission n'est pas compétente dans la mesure où la faute a été sanctionnée. Nous ne pouvions donc pas sanctionner M.Théophile-Catherine. Tout le cœur du dossier est là. Et je le répète, il est strictement juridique. En d'autres termes, si l'arbitre n'avait pas mis un carton jaune, nous aurions été dans le cas prévu par l'article 3 et M. Théophile-Catherine aurait pu être sanctionné ».
Un argumentaire qui va donc dans le sens d'une citation à comparaître pour Marçal. Et là, l'arrière gauche lyonnais risquerait gros. Car en temps normal, les bousculades sur les arbitres ne sont pas appréciées. Dernièrement, c'est Cristiano Ronaldo qui en a fait les frais. Pour avoir bousculé l'arbitre lors de la Supercoupe d'Espagne en début de saison, le Portugais a été suspendu cinq matchs. En France, on se souvient du carton rouge adressé à Thiago Silva en mai 2013 lors de PSG-Valenciennes, après une très légère poussette sur Alexandre Castro. La fameuse action à l'origine du pétage de plomb de Leonardo dans les couloirs du Parc des Princes...
 
144 commentaires - L1 - OL : Que risque Marçal après son geste à l'encontre de l'arbitre assistant ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]