L1 - OL : Le club répond à Jacques-Henri Eyraud via un communiqué

L1 - OL : Le club répond à Jacques-Henri Eyraud via un communiqué©Media365
A lire aussi

Maxence Dourlen, publié le samedi 28 avril 2018 à 13h30

En réponse à l'interview donnée par Jacques-Henri Eyraud dans les colonnes de L'Equipe et de la Provence, l'Olympique Lyonnais a tenu à réagir et envisage des poursuites judiciaires suite aux propos du président de l'Olympique de Marseille. L'affaire continue...

Le conflit entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille se poursuit loin de la commission de discipline de la LFP... Suite aux récentes attaques du président de l'Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud, l'écurie rhodanienne a tenu à réagir par le biais d'un communiqué publié sur son site officiel. Le club présidé par Jean-Michel Aulas envisagerait « des suites judiciaires ». Voici le communiqué publié par l'Olympique Lyonnais :L'Olympique Lyonnais a pris connaissance des déclarations du Président de l'Olympique de Marseille, dont chacun a pu constater le caractère particulièrement excessif et diffamatoire.Il est extrêmement choquant de voir un Président, récemment nommé à son poste et, qui plus est, encore plus récemment élu Administrateur de la Ligue, s'en prendre à celle-ci et à ses Commissions indépendantes nommées dans le cadre prévu par la loi et ce dans des termes portant atteinte à leur honneur.La Commission de Discipline a entendu pendant plus de trois heures les trois joueurs de l'Olympique Lyonnais convoqués (qui s'étaient respectueusement déplacés), assistés du Président de l'Olympique Lyonnais et des conseils du club et, de la même manière, les dirigeants de l'Olympique de Marseille et leur avocat, au terme d'une très longue décision fortement motivée et à laquelle chacun pourra se référer pour juger de la pertinence des sanctions (et notamment celle d'Anthony Lopes, qui n'a eu de cesse de pacifier les débats avant de répondre instinctivement à une agression physique dont il a été victime).L'Olympique de Marseille a tout au long de la séance, en produisant un document de 39 pages non communiqué préalablement contre toutes les règles, adopté une attitude, certes innovante, mais contraire à tous les principes. Une attitude consistant, non pas seulement à défendre son joueur mis en cause, mais à accuser l'Institution de l'Olympique Lyonnais et son Président dans des termes tous diffamatoires et hors de propos, visant notamment à demander la comparution pour sanctions de pas moins de huit joueurs de l'Olympique Lyonnais, la suspension d'Anthony Lopes pendant deux ans et le retrait de points pour l'Olympique Lyonnais.L'Olympique Lyonnais n'est pas dupe du sens de cette démarche mettant donc en cause l'impartialité et l'honneur des femmes et des hommes qui composent la Commission de Discipline et, aujourd'hui, du corps arbitral, tant il est évident qu'elle tend à bafouer l'équité sportive en décimant l'effectif de l'Oympique Lyonnais et à le voir sanctionné d'un retrait de points.Chacun est en droit de ne pas partager le sens des décisions des Commissions indépendantes de la Ligue ou celles des arbitres, tout aussi indépendants, mais en aucun cas dans les termes employés par le Président de l'Olympique de Marseille.L'Olympique Lyonnais fait confiance à cette indépendance des Commissions et des arbitres pour assurer la régularité de la compétition et l'éthique sportive.Pour autant, il a demandé à ses conseils d'étudier les suites judiciaires qui pourraient être données à l'attitude et aux propos du Président de l'Olympique de Marseille et se réserve d'user, sereinement mais fermement, de toutes les voies de droit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.