L1 - OL : Attendue et réclamée, l'heure d'Aouar est enfin venue

L1 - OL : Attendue et réclamée, l'heure d'Aouar est enfin venue©Media365

Rémi Farge, publié le dimanche 01 octobre 2017 à 08h16

Présenté comme le nouveau grand espoir du football lyonnais depuis un an, Houssem Aouar a saisi une chance qui tardé à venir en ce début de saison. A tel point que le jeune joueur de 19 ans fait désormais office de sérieux concurrent pour Memphis Depay.

Quand Karim Benzema l'a adoubé la saison dernière, lors d'une visite dans sa ville natale, tous les supporters lyonnais ont vu flou. Eux qui prétendaient depuis quelques mois que ce Houssem Aouar avait quelque chose en plus, voilà qu'il recevait la bénédiction de celui qui fait le mieux briller leur centre de formation à travers le monde. Pourtant, depuis, le jeune joueur de 19 ans a eu besoin de beaucoup de temps pour pouvoir faire ses preuves. Très peu utilisé la saison dernière, le Lyonnais a cru que son heure ne viendrait jamais quand, sa première titularisation, fut gâchée par une parodie de match à Bastia finalement stoppée dès la mi-temps.
Genesio a pris son temps
Soutenu par une horde de fans hardcore, surtout sur les réseaux sociaux, Houssem Aouar n'a pas reçu de traitement de faveur de la part de son entraîneur. Bruno Genesio a même dû se justifier à propos du maigre temps de jeu de son espoir. C'était en avril : « Houssem s'entraîne régulièrement avec nous. Ce n'est même pas une histoire de le couver, car il a 18 ans et à son âge, on peut jouer en professionnel. Mais c'est aussi parce qu'il y a plusieurs joueurs à son poste. Ça n'empêche pas que je crois en lui, il le sait, je lui ai déjà dit plusieurs fois. C'est l'avenir du club, car il a du talent et de la qualité. Et c'est la politique du club. Houssem et d'autres seront dès la saison prochaine des concurrents directs pour s'imposer en équipe professionnelle. »
Deux nuls pour Lyon, mais Aouar en sort gagnant
On peut reprocher beaucoup de choses à l'entraîneur de l'OL, mais il a tenu sa promesse. Absent du groupe rhodanien pour les deux premières journées contre Strasbourg (4-0) et à Rennes (1-2), Aouar a gratté quelques minutes par-ci par-là, avant d'être aligné d'entrée contre Dijon le week-end dernier (3-3). Profitant des premières critiques à l'encontre de Memphis Depay, le jeune joueur a brillé à la place du Néerlandais, marquant au passage son premier but chez les professionnels. « Je suis très content de mon but, il nous permet de revenir dans le match et ça nous lance pour aller marquer ce troisième but. Mais il reste un goût amer du fait de ce match nul », lâchait-il après la rencontre. Dans cette sale soirée pour l'OL, lui a saisi sa chance. Et c'est assez logiquement que Bruno Genesio l'a reconduit dans le onze contre l'Atalanta Bergame jeudi en Ligue Europa (1-1). Un peu plus d'une heure passé sur la pelouse, et une prestation encore une fois très encourageante.
Concurrence équitable avec Depay ?
Questionné au sujet de l'intégration des jeunes, surtout incarnée par Aouar ces derniers jours, Bruno Genesio a été franc avant d'aller à Angers, cette semaine en conférence de presse. « Il fallait qu'il y ait plus d'émulation. Je vois aussi certaines choses à l'entrainement. Je pensais que c'était le moment de lancer des jeunes joueurs. C'est indispensable dans un groupe d'avoir de la concurrence », s'est justifié le successeur d'Hubert Fournier. En six mois, le discours a donc changé. Ou tout simplement, le temps a fait son œuvre et permis au joueur de 19 ans d'écarter les derniers obstacles qui l'éloignaient du onze rhodanien. Ne lui reste désormais qu'à se stabiliser. Une autre mission ardue. Car contrairement à lui et à beaucoup de ses coéquipiers, son concurrent a un statut. Memphis Depay est le joueur le plus cher de l'histoire de l'OL.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU