L1 - Lyon : Les déclarations à retenir de l'intervention d'Aulas sur TLM

L1 - Lyon : Les déclarations à retenir de l'intervention d'Aulas sur TLM©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le lundi 09 avril 2018 à 19h30

Invité sur le plateau de TLM, Jean-Michel Aulas a balayé l'actualité de l'OL.

« Vous allez contre l'intérêt du club »Très attendu, le « règlement de compte » entre Jean-Michel Aulas et Nicolas Puydebois, après le sévère tacle du premier sur le second il y a quelques semaines, a eu lieu. Sans s'excuser, le président lyonnais, nerveux et tatillon sur les mots, a plus généralement fait le procès de l'émission « Tant Qu'il Y Aura Des Gones » et du site « Olympique et Lyonnais » : « Le site Olympique et Lyonnais pose problème d'un point de vue de l'éthique et de la déontologie. On a l'impression de l'intérieur que c'est systématiquement contre, court-termiste, jusqu'au moment où je pousse un coup de gueule. Quand on a autant de matchs que moi au compteur, on a avis qui est de l'ordre de la justesse, de l'équité, et de l'éthique. Vous allez contre l'intérêt du club et il faut se rendre compte que quand on s'autorise des analyses sur votre site, on est suivi par des gens qui n'ont pas le recul nécessaire. Les joueurs viennent me voir et me demandent « qu'est-ce qu'ils ont contre nous ? »», a-t-il déclaré sur TLM, dans l'émission "Tant Qu'il Y Aura des Gones". « Les objectifs ? Il n'y avait rien de promis »Si l'OL va mieux, Bruno Genesio et ses hommes ont connu une période de turbulences, marquée par une élimination très critiquée contre le CSKA Moscou, en huitièmes de finale de Ligue Europa. Ainsi, l'un des deux objectifs de la saison - celui de disputer une finale de Coupe d'Europe au Parc OL - s'est envolé.« Si les objectifs sont onformes aux attentes ? Un, il n'y a pas eu de promesses. Deux, on a fait le maximum pour aller le plus loin possible et on a été éliminé contre le CSKA Moscou. Aujourd'hui, on est en train de lutter contre Marseille et Monaco pour la Ligue des Champions. La lutte avec Marseille sera difficile, elle sera acharnée. On n'est pas très loin des objectifs. » « Les sceptiques ? Je leur dis de me faire confiance »Malgré le regain de forme observé ces dernières semaines, certains supporters rhodaniens sont toujours frustrés par la qualité globale du jeu proposé par l'écurie lyonnaise, mais aussi les points perdus dans des matchs supposés abordables. Là encore, JMA a balayé ces réserves d'une main.« Il faut être intelligent et regarder sur une période durable. Si c'est tout casser une année et descendre en Ligue 2 après... Aujourd'hui on vit un drame à Lille. De quoi avons-nous besoin pour atteindre le podium ? Que les joueurs soient en confiance et qu'on soit derrière eux. Un supporter, c'est quelqu'un qui peut être déçu, mais qui ne doit pas avoir une position inflexible envers les joueurs. Les sceptiques ? Je leur dis de me faire confiance. On est sur une trajectoire absolument incroyable. Il fallait avoir une avance sur tous les autres en termes d'identité. J'avais quatre ambitions : avoir l'un des meilleurs centres de formation d'Europe, on est troisième, avoir une bonne équipe féminine, avoir nos propres équipements en termes de stade et de camps d'entraînement. On s'est qualifié 21 fois de suite en Coupe d'Europe, 22 fois l'année prochaine ». « L'entraîneur ? En fonction de la qualification, on prendra une décision »Autre sujet sensible à Lyon, celui de l'avenir de Bruno Genesio. Si l'avenir de l'entraîneur rhodanien semble s'écrire loin de Lyon en cas d'échec à se qualifier sur le podium, Aulas a entretenu le flou.« Je ne vois pas pourquoi Bruno Genesio ne serait pas entraîneur si on se qualifie. Après, dans le football, tout est possible. Il faudra voir s'il a encore envie, parce que le traitement qui lui a été infligé pendant plusieurs années a été injuste. Rien n'est décidé. Il y a un contrat, j'aime quand ils sont respectés. Ce que je veux, c'est qu'il y ait une unité pour se qualifier en Ligue des Champions. En fonction de la qualification, on prendra une décision. Un entraîneur étranger ? Tout est envisageable. Laurent Blanc ? J'ai d'excellentes relations avec lui et son agent. Mais je connais aussi beaucoup d'autres agents et entraîneurs. Je n'ai pas contacté Claudio Ranieri. » « Juni va revenir »Voici un dossier qui traîne en longueur : celui d'un potentiel nouveau directeur sportif à Lyon, avec comme favori l'ancien numéro 8  rhodanien Juninho. Le président lyonnais a laissé entendre que tout était encore possible...« Nous avons Bernard Lacombe qui est là tous les jours. J'ai aussi fait revenir Gérard Houllier. On n'est pas sans directeur sportif. On a une structure qui fonctionne parfaitement. J'ai effectivement fait revenir Juninho. Les choses avancent, on discute toujours. Il y avait un certain nombre de préalables techniques. C'est important d'avoir des diplômes. Il n'y a pas d'urgence, mais à un moment ou un autre, quand vous vous y attendrez le moins, Juninho va revenir. Pour la saison prochaine ? Tout est possible. Il y a un souci familial qui est en train d'être réglé. « Juni » nous aide aussi à concrétiser un partenariat dans un centre de formation au Brésil. » « On aura une équipe encore meilleure la saison prochaine »Enfin, le sujet du prochain Mercato a évidemment été évoqué. Entre recrutement d'éléments expérimentés et progression des jeunes, Jean-Michel Aulas n'a pas toutes les cartes en main.« Il faut d'abord se qualifier pour une compétition européenne. En fonction de la compétition, on a des pistes. La volonté est de faire progresser les jeunes joueurs ensemble. Mais à côté de la volonté, il y a des adversaires... Je n'ai pas 100% de chances de garder tout le monde. On a sûrement intérêt à faire mûrir nos joueurs. Mais comme ils sont très bons, je ne peux pas vous garantir qu'ils seront tous là. Ce que je vous garantis, c'est qu'on aura une équipe encore meilleure la saison prochaine. Ben Arfa ? On l'a toujours souhaité, l'année dernière aussi. Dans mon bureau, on avait tapé dans la main. Et le Paris Saint-Germain est arrivé... Mais une année sans jouer, c'est terrible. Je pensais vraiment qu'il allait revenir. Je suis en contacts avec son agent mais on n'a absolument pas engagé les discussions. »Voir aussi : >>> Toute l'actualité de l'OL

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.