L1 - Lyon : L'OL a-t-il réalisé un joli coup avec sa nouvelle recrue ?

L1 - Lyon : L'OL a-t-il réalisé un joli coup avec sa nouvelle recrue ?©Media365

Arthur Merle, publié le mardi 27 juin 2017 à 16h39

L'Olympique Lyonnais a officialisé l'arrivée de Bertrand Traoré lundi soir. Si le joueur est prometteur, tout reste à confirmer.

Financièrement, Bertrand Traoré est soudain devenu une belle opération
Avant que l'arrivée de Bertrand Traoré à Lyon ne soit officialisée, le montant supposé de l'opération (autour de 19 millions d'euros) avait de quoi nourrir les sceptiques. Mais le Burkinabé s'est en fait engagé entre Rhône et Saône contre un chèque de dix millions d'euros, +15% sur la plus-value d'un éventuel futur transfert. Et ça change tout. Payer à ce prix un joueur de 21 ans, international burkinabé, et qui a débarqué tôt à Chelsea n'a rien d'exagéré. Surtout que le poste d'attaquant est celui pour lequel les plus grosses folies sont réalisées sur le marché des transferts. Le natif de Bobo-Dioulasso a donc troqué son étiquette de joueur potentiellement payé beaucoup trop cher, contre celle de joli coup financier.
Sportivement, un joueur plein de promesses
Le petit frère d'Alain Traoré est promis à un bel avenir. Percutant et rapide, le gaucher n'hésite pas à provoquer balle au pied, et est capable de prendre la profondeur. Mieux, il se dit capable d'évoluer sur tous les fronts de l'attaque, et pourrait donc s'adapter à un 4-3-3 ou un 4-4-2. Mais c'est véritablement sur le côté droit qu'il se sent le plus à l'aise. Et ça tombe bien, c'est sur cette aile droite que l'OL va très probablement l'utiliser.

Mine de rien, Bertrand Traoré a aussi accumulé une certaine expérience. Celui qui estime avoir « tout appris » de José Mourinho a été intégré dans l'effectif de Chelsea lors de la saison 2015-2016, pour y inscrire quatre buts en 16 matchs, après avoir été prêté au Vitesse Arnhem durant un an et demi (20 buts en 51 matchs). La saison dernière, il a bouclé à 21 ans sa première saison pleine dans le cadre d'un nouveau prêt, cette fois-ci à l'Ajax Amsterdam. Un exercice 2016-2017 marqué par une deuxième place en championnat, mais surtout par une finale d'Europa League, perdue contre le Manchester United du Special One. Et Traoré y était pour quelque chose, avec ses 13 buts et 6 passes décisives en 39 matchs toutes compétitions confondues. Enfin, le joueur a aussi été convaincant avec le Burkina Faso lors de la dernière CAN. Son expérience internationale, débutée à seulement 15 ans,  est d'ailleurs flatteuse pour son âge (39 sélections, 5 buts).
Le bémol : encore un coup de poker...
Lyon semble avoir fait des paris sa spécialité, avec le recrutement récent de joueurs en devenir comme Sergi Darder, Emmanuel Mammana ou Memphis Depay. Et Bertrand Traoré n'échappe pas à la règle. Car malgré tout le bien que l'on dit de l'ancien joueur de Chelsea, il lui reste encore à démontrer au plus haut niveau tout le talent qu'on lui prête. Et sans faire injure à la Eredivisie (Championnats des Pays-Bas), à la Coupe d'Afrique des nations et à l'Europa League, ces compétitions ne représentent pas le plus haut niveau. L'attaquant a aussi tout à prouver en termes de régularité. La double confrontation entre l'OL et l'Ajax Amsterdam en C3 en est l'exemple parfait. Brillant au match aller (2 buts, 1 passe décisive), Traoré avait été transparent au retour.

Son association avec des joueurs comme Memphis Depay et Nabil Fekir, qui sera certainement utilisée derrière le futur n°9 de l'OL, pose aussi question. Si le trio a fière allure sur le papier, il n'est pas dit que leur complémentarité sur le terrain soit totale, ou du moins que le collectif en profite pleinement, étant donné que les trois joueurs aiment avoir le ballon dans les pieds. Enfin, voir Chelsea lâcher son joueur alors que les Blues s'apprêtent à perdre Diego Costa, et que Michy Batshuayi tarde à se faire sa place, ne pousse pas forcément à l'optimisme. Le champion en titre ne comptait visiblement plus du tout sur son attaquant, reste à voir si Antonio Conte s'est trompé.
Bilan : Lyon n'a pas grand chose à perdre
Si les Rhodaniens ont réalisé un pari, ils ont plus gagner qu'à perdre. L'enjeu pour les Gones n'est pas central à ce poste d'ailier droit. Du moins pas autant qu'à ceux de défenseur central, et dans une moindre mesure de milieu de terrain, où l'OL va devoir combler des performances insuffisantes (Yanga-Mbiwa, Nkoulou) et des départs, actés ou probables (Tolisso, Gonalons). Au vu des saisons de Rachid Ghezzal et Maxwell Cornet, Lyon ne peut espérer que mieux. Et en ayant déboursé « seulement » dix millions d'euros, un échec ne ferait pas autant de bruit qu'en cas de mauvaise saison de Memphis Depay, par exemple.

 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - L1 - Lyon : L'OL a-t-il réalisé un joli coup avec sa nouvelle recrue ?