L1 - Lyon / Jérémy Morel : " Il nous reste quatre matchs, quatre finales "

L1 - Lyon / Jérémy Morel : " Il nous reste quatre matchs, quatre finales "©Media365

Robert LANGER, publié le vendredi 20 avril 2018 à 23h35

Jérémy Morel, le défenseur central de l'OL, se montre globalement satisfait après la victoire de vendredi soir contre Dijon (5-2, 34eme journée de Ligue 1). Les Gones ont eu des soucis au niveau défensif, mais cette victoire permet de consolider la 3eme place.

Avec des réalisations de Memphis Depay ou encore de Maxwel Cornet, l'OL a réalisé un festival offensif sur la pelouse de Dijon (5-2, 34eme journée de Ligue 1), vendredi soir. Lancés dans la course pour la troisième place, les hommes de Bruno Genesio ont décidé de jouer la carte de l'attaque. « C'est surtout que l'on n'a pas le choix, a indiqué le défenseur central lyonnais Jérémy Morel au micro de Canal+ Sport. On connaît les attentes du club. On se doit d'être dans les trois premiers. Pour y être, il faut tout simplement gagner. Aujourd'hui, on gagne 5-2 mais il y a certains moments que l'on doit beaucoup mieux maîtriser. On va retenir le résultat. Les trois points nous font du bien pour la suite. Il nous reste quatre matchs, quatre finales. »Morel : « Cela ne vient pas simplement en claquant des doigts »Si les Gones se régalent offensivement, on ne peut pas forcément en dire autant pour les défenseurs lyonnais qui ont eu beaucoup de problèmes face au DFCO. « On essaye de régler ça au quotidien, analyse l'ancien joueur de Lorient et de Marseille. C'est le travail de toute l'équipe. Offensivement, ce n'est pas que les attaquants. Défensivement, ce n'est pas que les défenseurs non plus. C'est un travail sur le long terme. Cela ne vient pas simplement en claquant des doigts. »Morel : « Monaco est devant nous »Avec cette victoire, le club du président Jean-Michel Aulas revient à une seule longueur de Monaco (le 2eme du classement qui a rendez-vous samedi soir à Guingamp), mais il n'est pas question de s'enflammer. « Monaco est devant nous, rappelle Jérémy Morel. Ils jouent demain. S'ils gagnent, il y a toujours quatre points d'écart. Le principal, c'est surtout de gagner de notre côté afin d'assurer cette troisième place. » Et vendredi soir, la pression est bel et bien sur l'OM (qui reçoit Lille samedi à 17h00).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.