L1 - Lyon : Diakhaby sur les traces d'Umtiti ?

L1 - Lyon : Diakhaby sur les traces d'Umtiti ?©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le dimanche 19 mars 2017 à 11h27

Décisif lors de la double confrontation face à l'AS Rome, Mouctar Diakhaby est en train de s'affirmer encore un peu plus dans l'arrière-garde lyonnaise.

Qui a dit que l'OL ne formait que des éléments offensifs ? Il y a les Benzema, Ben Arfa, Lacazette, Fekir, mais il y a aussi Umtiti et le dernier en date : Mouctar Diakhaby. Propulsé titulaire après le départ de Samuel Umtiti, le défenseur de 20 ans a profité de la méforme de Nkoulou, de l'adaptation de Mammana et de l'irrégularité de Yanga-Mbiwa pour se faire une place au soleil. Aujourd'hui, malgré quelques erreurs, le Gone est un indiscutable du onze de Bruno Genesio.
Un destin à la Umtiti ? Pas si vite
La comparaison était inévitable. Et on ne peut pas la nier complètement puisque Mouctar Diakhaby et Samuel Umtiti partagent plusieurs points communs. Il y a le poste bien entendu, mais il y aussi la carrure physique et une certaine forme de précocité dans leur apprentissage. Mais les comparaisons s'arrêtent là. S'il veut suivre le chemin de son illustre aîné, transféré l'été dernier au Barça contre la somme de 30 millions d'euros, le joueur formé à Lyon a encore du boulot. Quand il a quitté le Rhône, « Big Sam » comptabilisait déjà 131 matchs de Ligue 1 dans les pattes (en 5 saisons). Un apprentissage long et méticuleux qui lui a permis d'être où il est aujourd'hui : au Barça et en équipe de France où il est régulièrement appelé. Mouctar Diakhaby et ses quinze matchs de L1 ne pèsent pas lourd pour le moment, même si cette première saison laisse entrevoir de belles promesses.
Diakhaby : « Garder la tête sur les épaules »
Mais la double confrontation face à la Roma est passée par là. Buteur à l'aller comme au retour, le défenseur central a été décisif dans la qualification lyonnaise pour les quarts de finale de la Ligue Europa. Malgré son statut de plus en plus important dans l'équipe entraînée par Bruno Genesio, Mouctar Diakhaby reste lui-même mesuré : « Je garde la tête sur les épaules et j'essaye de m'améliorer tous les jours, a-t-il concédé après la qualification face à la Roma. Je suis sur une année d'apprentissage et je donne le maximum ». Pour être un vrai leader, il faut en avoir la carrure et l'état d'esprit. Le jeune Gone reconnait qu'il n'est pas encore taillé pour ce rôle. « Mes coéquipiers et le coach me demandent de prendre la parole, a-t-il reconnu. En tant que défenseur, je dois parler et aller vers les autres ».
Son péché mignon : il se jette trop
De la sérénité, Mouctar Diakhaby en dégage beaucoup malgré son jeune âge. Mais cela n'empêche pas le défenseur central de faire encore quelques erreurs de jeunesse. Après avoir marqué face à la Roma à l'aller, il avait glissé comme un poussin, ce qui avait entraîné un but italien. Pas le premier impair du natif de Vendôme (Loir-et-Cher) cette saison. Par intermittence, le Lyonnais fait preuve d'une fougue un peu trop grande, par manque de maturité. Le joueur rhodanien se jette trop, tacle parfois sans réfléchir au lieu de défendre debout avec calme. C'est son défaut le plus visible. Le Gone a encore un peu de mal avec cet aspect, comme Umtiti à l'époque. Mais l'expérience qu'il devrait engranger lors des prochaines saisons devrait lui permettre de franchir un cap. En attendant, un gros duel face à Edinson Cavani et les attaquants parisiens apparaît comme un test révélateur pour la suite de sa progression.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - L1 - Lyon : Diakhaby sur les traces d'Umtiti ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]