L1 : Genesio regrette les occasions manquées et peste contre l'arbitrage

L1 : Genesio regrette les occasions manquées et peste contre l'arbitrage©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le vendredi 11 janvier 2019 à 23h39

N'ayant qu'un seul de ses cinq derniers matchs de championnat, Lyon fait du surplace et perd encore deux points précieux dans la course à la deuxième place contre Reims (1-1). Une nouvelle fois, les Lyonnais ont buté sur un bloc compact.

Des maux, encore des maux, toujours les mêmes maux. Le tube à succès de Dalida n'avait pas ce message mais à Lyon on commence sérieusement à s'agacer de cette fâcheuse habitude de perdre des points bêtes. La claque reçue contre Strasbourg en Coupe de la Ligue dans la semaine devait faire redescendre des joueurs peut-être encore en vacances. Seulement la réaction attendue ce vendredi contre Reims (1-1) n'a pas eu lieu bien au contraire. De nouveau opposés à un bloc bas, les coéquipiers de Nabil Fekir, encore fantomatique, n'ont pas trouvé la solution pendant une bonne heure et se sont fait surprendre en contre par Chavarria (35eme). Les sifflets du Groupama Stadium et des changements de joueurs et tactiques ont permis à l'OL d'arracher un nul. Un point loin d'être suffisant mais dans les rangs lyonnais on s'en contente. « « C'est une grosse déception. On avait à cœur de prendre les trois points ce soir devant notre public, a confié Maxwel Cornet au micro de Canal Plus. Au moins on a eu le mérite de revenir au score, il ne faut retenir que ça. »

Genesio : « Il y a encore des décisions contre nous »

L'entrée de l'Ivoirien au retour des vestiaires a correspondu à un nouveau visage de la part du club rhodanien beaucoup plus tranchant dans ses initiatives. Mais comme ce fut le cas trois jours auparavant et même depuis le début de la saison, Lyon a pêché dans l'efficacité à l'imager de Cornet qui a buté sur Edouard Mendy peu de temps après son entrée (46eme). « On a manqué de lucidité devant le but pour obtenir plus. Il faut concrétiser ses occasions au très haut niveau sinon ça ne pardonne pas. » Même son de cloche du côté de son coach. « On n'est pas passé assez vite sur les côtés, on s'est créé des occasions et je pense qu'il y a un penalty flagrant qui n'est pas sifflé », a pesté Bruno Genesio sur la chaîne cryptée. Le penalty non-sifflé à Bertrand Traoré ainsi que le but refusé au Burkinabé en première période ne passe pas au Groupama Stadium. « Il y a encore des décisions qui sont contre nous donc on est dans une période où il faut faire le dos rond, concède le coach lyonnais. Il ne faut pas se cacher derrière ça mais on est revenu au score et c'est ce qu'il faut retenir. » Avec une seule victoire sur leurs cinq derniers matchs et des concurrents ayant des matchs en retard, il faudra certainement plus que la satisfaction d'une réaction d'orgueil à l'OL pour accrocher le podium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.