L'OL va devoir se trouver un nouveau président

L'OL va devoir se trouver un nouveau président©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le dimanche 17 février 2019 à 21h55

En poste depuis 1987, Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, pourrait céder sa place dans cinq ans. Le boss des Gones s'est confié à nos confrères du Figaro.

Alors que l'on entend beaucoup parler de l'avenir de Bruno Genesio sur le banc de l'OL, il est plus rare d'évoquer celui de Jean-Michel Aulas. Interrogé par nos confrères du Figaro, le président des Gones a évoqué son cas personnel, même s'il faudra attendre pour avoir des révélations sur son éventuel successeur. « Je vais avoir 70 ans le 22 mars, explique JMA. Avec plus de 2000 matchs à mon actif, j'aimerais bien qu'on ne parle pas de 10 ans mais de 5 ans (pour son départ). (...) Je l'ai dit, ça fait sourire, mais dans cinq ans, j'espère qu'on aura gagné une Coupe d'Europe. Je ne veux pas lâcher avant d'avoir remporté la Ligue des Champions (ndlr : les coéquipiers de Nabil Fekir ont rendez-vous mardi soir avec le FC Barcelone en huitièmes de finale aller). On en a gagné quelques-unes chez les filles (5 C1) et le Graal serait de remporter les deux en même temps chez les garçons et les filles. »

Remplacé par son fils... ou celui de Jérôme Seydoux ?

Aujourd'hui, Jean-Michel Aulas n'a pas l'intention de faire la fameuse saison de trop, il s'agit de prendre les devants. « Après, il faut savoir s'arrêter, assure le dirigeant rhodanien. La suite est préparée. Entre 75 et 80 ans, c'est un métier qui est à plein temps, demande du self-control et une volonté de fer. Vous êtes sur tous les fronts, c'est usant. » Alors que l'on se dirigerait donc vers une sortie pour 2024, il faudra repasser pour savoir si JMA pourrait être remplacé par son fils, Alexandre, ou celui de Jérôme Seydoux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.