L'OL n'a pas le temps de ruminer

L'OL n'a pas le temps de ruminer©Media365

Rémi Farge, publié le dimanche 17 mars 2019 à 07h18

Quatre jours après sa lourde défaite à Barcelone en 8eme de finale retour de la Ligue des Champions (5-1), l'Olympique Lyonnais est de retour aux affaires avec la réception de Montpellier en championnat (14h30). Un match test pour jauger la capacité de rebond des Rhodaniens.

Jean-Michel Aulas a rendu visite à ses joueurs samedi matin. Trois jours après la lourde défaite à Barcelone (5-1), synonyme d'élimination en Ligue des Champions, le président de l'Olympique Lyonnais a encore beaucoup parlé d'arbitrage et de vidéo. Mais JMA a aussi fait passer un autre message à l'effectif rhodanien. « On a une opportunité ce week-end, je compte sur une réaction », a-t-il confié au Progrès à la veille de la réception de Montpellier ce dimanche (14h30). Car vendredi, comme Lyon avant lui, le LOSC a été surpris par Monaco (0-1). Une défaite qui pourrait permettre à l'OL de revenir à quatre longueurs en cas de victoire contre le MHSC.

L'OL privé de Lopes, Mendy et Marcelo

Une opportunité, une vraie, dont ne veut pas tellement entendre Bruno Genesio. « Cela donne du moral supplémentaire pour aborder cette rencontre. Mais j'espère qu'on n'avait pas besoin de cela pour en avoir », a réagi l'entraîneur lyonnais face à la presse samedi. Car après la déroute du Camp Nou, le 3eme de L1 doit bien négocier un virage important dans sa saison. Ce déplacement à Barcelone avait été érigé en rêve. Le rêve d'un exploit retentissant qui aurait permis aux Lyonnais d'atteindre les quarts de finale de la C1. Un rêve vite envolé auquel vont succéder les joutes du championnat et de la Coupe de France pour ne pas tout gâcher sur cette fin de saison.

« Il faut qu'on s'occupe de nous d'abord. Le résultat de Lille ne sera favorable que si on fait ce qu'il faut pour l'emporter. Tout ne sera relancé que si l'on gagne », a ajouté Bruno Genesio avant l'arrivée des Pailladins au Groupama Stadium. Car il y a trois semaines, quand Lille avait déjà laissé des points en route, à Strasbourg (1-1), l'OL avait chuté sur la pelouse de Monaco 48 heures plus tard (2-0). Alors les occasions manquées, les Gones connaissent. Surtout que trois joueurs majeurs manqueront ce match face à Montpellier : Anthony Lopes, victime d'une commotion cérébrale en Catalogne, Ferland Mendy, également forfait, et Marcelo, suspendu. Ce qui va obliger Bruno Genesio à remanier une défense qui reste sur un lourd revers.

Genesio prend Paris en exemple

Pas simple, donc, de se relever indemne de la gifle de mercredi. Même face à un adversaire de la trempe du Barça. « Le score est lourd. On ne sort jamais indemne d'un match où l'on prend cinq buts, estime le coach lyonnais. Comme à Paris (ndlr : 5-0 en octobre), il y a eu des faits de jeu contraires. On a été affectés, mais j'aimerais qu'on ait la même réaction qu'après Paris. » Après leur fiasco au Parc des Princes, Nabil Fekir et ses partenaires avaient enchaîné quatre victoires en cinq matchs de Ligue 1. « Cela montre qu'on sait réagir après un échec », veut croire Genesio. Voilà le genre de série dont ils ont besoin pour ne pas craindre un retour de l'OM dans la course au podium. Car si la défaite de Lille incite à regarder devant, il faut aussi (et surtout) surveiller ses arrières.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.