L'OL et Bruno Genesio à l'heure du rachat contre Dijon

L'OL et Bruno Genesio à l'heure du rachat contre Dijon©Media365

Rémi Farge, publié le samedi 06 avril 2019 à 07h45

Quatre jours seulement après son élimination en demi-finale de la Coupe de France, l'Olympique Lyonnais retrouve son public à l'occasion de la réception de Dijon ce samedi après-midi (17h00). Un match pour rebondir et tourner la page, au moins un peu, et éviter l'installation de la crise.


Dijon n'a pris qu'un point sur les neuf dernières journées de championnat. Sur le papier, il n'y a pas meilleur adversaire pour que l'Olympique Lyonnais retrouve le sourire devant son public ce samedi après-midi (17h00). Mais c'est plus qu'une victoire dont ont besoin les Lyonnais. C'est d'un gros match. D'une victoire incontestable. D'un feu d'artifice, même. Il n'y a que de cette manière que leurs supporters leur pardonneront, pour partie, le fiasco de mardi en demi-finale de la Coupe de France, et tout le tragicomique qui s'en est suivi autour du cas Genesio. Jean-Michel Aulas, qui a prévenu qu'il serait « très attentif » au match contre le DFCO, a envoyé un message de fermeté à ses joueurs cette semaine : « Ils doivent une revanche à Bruno, aux supporters qui ont été parfaits mardi, et à l'institution. Je garde confiance en eux, même s'ils m'ont déçu. »


Dès le soir de Rennes, Genesio a basculé
Message reçu, en tout cas en apparence, si l'on se réfère au discours de Houssem Aouar, présent vendredi en conférence de presse. « On veut se racheter et finir en boulet de canon », a confié le milieu formé au club. « On se doit d'aller chercher la deuxième place. C'était l'un des deux objectifs prioritaires du début de saison, avec les huitièmes de finale de la Ligue des Champions », a ajouté Bruno Genesio, comme s'il voulait passer un message sur les fameux objectifs non-remplis. Reste à trouver la bonne recette pour relever la tête et ne pas entrer dans une spirale négative.

Cette semaine, l'entraîneur de l'OL assure ne pas avoir eu besoin de beaucoup de temps pour se « rebooster ». « Le soir du match contre Rennes, je me suis tout de suite remis dedans », a-t-il déclaré devant les journalistes. Au menu de la préparation du match contre Dijon, « entretiens individuels et collectifs, vidéo » mais aussi de nécessaires « recadrages ». Bruno Genesio l'assure, il n'a jamais été question de son cas personnel devant son groupe. « On a peut-être trop occulté ce match. On a beaucoup parlé de mon avenir », a-t-il même confié à propos de la demi-finale perdue contre Rennes.


Des joueurs revanchards et des choix à faire
Par rapport à la rencontre de mardi, le onze pourrait évoluer face au DFCO. Ferland Mendy sera le seul absent de marque, ce qui laisse au coach de Lyon de nombreuses possibilités. Pas sûr que les éléments décevants de la Coupe de France, comme Marcelo, Dembélé ou Traoré, en fassent les frais. « Je peux vous dire que j'ai trouvé des joueurs revanchards. Comme moi, ils ont beaucoup d'envie. On est passé au travers mais on veut rendre au club, ce que l'on aurait dû faire mardi, a promis Genesio. Les joueurs sont déçus, ils ont un peu honte aussi d'être passé à côté d'un événement important pour le club. » Il serait donc de bon ton de vite remettre les gaz en prenant trois points face à la lanterne rouge du championnat. Ainsi, l'OL mettrait la pression sur Lille en revenant provisoirement à un point au classement. Et une chasse au dauphin relancée ramènerait un peu d'enthousiasme au Groupama Stadium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.