Entre colère et incompréhension, l'OL tente de se remettre de son nouveau raté à Lille

Entre colère et incompréhension, l'OL tente de se remettre de son nouveau raté à Lille©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 19 février 2018 à 07h10

Très énervés après le match nul concédé à Lille dimanche après-midi (2-2), les joueurs lyonnais et leur entraîneur étaient partagés entre colère et incompréhension.

« On est dégoûtés. » Le plus sec dans ses propos dans les couloirs du stade Pierre-Mauroy aura sans doute été Lucas Tousart. Dimanche soir, après avoir concédé le match nul sur la pelouse de Lille, les joueurs lyonnais et leur entraîneur Bruno Genesio étaient tous très remontés. Car personne n'a compris comment l'OL a pu laisser filer trois points qui lui semblaient promis à la mi-temps, quand le LOSC était mené 2-0 et n'arrivait pas à faire passer le début d'un frisson dans la surface d'Anthony Lopes. « C'est usant. On mène 2-0, on maîtrise le match. Je ne comprends pas qu'on puisse être craintif, qu'on puisse reculer », pestait Jordan Ferri, titulaire pour la deuxième fois de la saison en championnat. Lucas Tousart confirme : « On avait fait une très bonne première mi-temps et derrière on a trop reculé, trop subi. On a craqué... »Ferri : « On manque peut-être de caractère »En conférence de presse, Bruno Genesio a volontairement été très bref. Mais les mots choisis étaient durs : « Je dirais qu'on manque d'humilité pour le sport de haut niveau, lâchait l'entraîneur rhodanien. Ce que j'ai dit à mes joueurs restera entre nous. Je n'ai pas l'habitude de tirer des conclusions à douze matchs de la fin. Je les ai tirées sur ce match, auprès de mes joueurs dans le vestiaire. » « Il n'y a pas que le coach qui est en colère. On l'est tous. On est déçus et en colère, complétait Jordan Ferri. On manque peut-être de caractère pour justement aller de l'avant et être solide quand il y a des moments plus compliqués dans un match. »Tousart : « Le coach a demandé de continuer à jouer »A Lyon, l'heure est à la recherche d'explications ou de coupables suite à cette quatrième rencontre d'affilée sans victoire en Ligue 1. Bruno Genesio a été particulièrement critiqué ces dernières heures. Le coaching de l'entraîneur lyonnais a été largement remis en question, comme son choix de ne pas effectuer de changements en début de deuxième période alors que ses joueurs reculaient. « Le coach a été clair à la mi-temps : il fallait continuer à jouer notre football, essayer d'en mettre un troisième. Mais ce n'est pas ce qu'on a su faire », a tenté d'expliquer Lucas Tousart après le match. Insuffisant pour calmer la colère de supporters qui voient aujourd'hui leur équipe reléguée à sept longueurs de Monaco, deuxième, et six de Marseille, troisième.Genesio : « Des individus qui n'ont pas forcément un comportement collectif »Les attaquants de l'OL sont aussi sous le feu des critiques. Deux en particulier : Mariano et Memphis Depay, qui ont pêché par excès d'individualisme en deuxième période, alors que le score était encore de 2-0. Visiblement lassé de ces comportements, Bruno Genesio a lâché une phrase lourde de sens devant les journalistes : « Le foot est un sport collectif joué par des individus qui n'ont pas forcément un comportement collectif... » Interrogé sur le sujet, Jordan Ferri a lui tenté de défendre ses coéquipiers : « Ce sont des attaquants, je peux comprendre qu'ils pensent à eux quand ils approchent de la surface, c'est le poste qui veut ça. C'est vrai que parfois on devrait jouer plus simple, mais on ne va pas reprocher à un attaquant de prendre sa chance. » Toujours est-il que ce lundi, l'OL a vu ses chances de podium en fin de saison se réduire de façon significative. Et même avec une nuit de sommeil, les Lyonnais ne comprennent toujours pas comment ils ont pu repartir de Lille sans victoire...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.