Coupe de France - OL : Diakhaby, Ferri, les jeunes... Bruno Genesio se doit de les (re)lancer

Coupe de France - OL : Diakhaby, Ferri, les jeunes... Bruno Genesio se doit de les (re)lancer©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 07 février 2018 à 08h24

Les deux défaites de suite de Lyon en L1 ont relancé le débat de l'équipe-type lyonnaise, au moment où Bruno Genesio pensait l'avoir trouvé après la victoire contre le PSG. Un nouveau souffle qui pourrait passer par Mouctar Diakhaby, Jordan Ferri ou les jeunes du centre de formation.

Il se pourrait bien que ce soit le lot des jeunes équipes. Euphorique après son succès arraché à la dernière minute contre le PSG (2-1), qui avait précédé une qualification en Coupe de France obtenue à Monaco (2-3), l'OL est depuis tombé dans la facilité et a retrouvé ses vieux démons qui semblaient enfoui. Un match sans à Bordeaux (3-1), puis une « faute grave » contre l'ASM (dixit Bruno Genesio), où les Lyonnais ont mené 0-2 puis évolué une mi-temps en supériorité numérique pour finalement s'incliner (3-2) contre un concurrent direct : plus dure fut la chute pour les Gones. « Quand tout va bien, on oublie certains fondamentaux, a regretté Genesio mardi en conférence de presse. On menait 2-0 et, après la réduction du score, on a manqué de leaders pour conserver ce score. Il faut corriger ces erreurs récurrentes. On est avec des grands professionnels. Il faut pointer du doigt ce qui n'a pas fonctionné, mais aussi être derrière eux et avoir confiance. » Les deux revers pourraient néanmoins rebattre les cartes au sein d'une équipe-type lyonnaise qui semblait se dessiner après Paris. Voici ceux qui pourraient avoir leur chance mercredi à Montpellier en Coupe de France (21h05) et en profiter pour marquer des points pour la suite de la saison.Mouctar Diakhaby doit revenir dans le jeuQue ce soit à Bordeaux ou à Monaco, Jérémy Morel et Marcelo sont apparus à la peine. Rarement cette saison ils ont autant rappelé sur le terrain qu'ils étaient trentenaires. A vouloir accompagner le bloc haut de l'OL, qui butait sans relâche sur des défenses bien regroupées, ils se sont exposés dans leur dos et ont énormément souffert dans cette situation. Ils ont manqué par moments de justesse technique et d'intelligence dans le placement, leur complémentarité construite au fil de la saison ayant volé en éclats. Autant de bonnes raisons de redonner sa chance à Mouctar Diakhaby. S'il n'était pas parfait, le défenseur international Espoirs français avait séduit la saison passée par sa détermination et son impact physique. Il avait aussi brillé par sa faculté à marquer, avec trois buts dans l'épopée lyonnaise jusqu'au dernier carré de la Ligue Europa. Et pourtant, il est devenu rien de plus qu'une solution de rechange depuis le recrutement de Marcelo l'été dernier. Il pourrait modifier la donne avec une série de matchs convaincants, en Coupe de France ou en Ligue Europa.Jordan Ferri doit apporter sa grintaPape Cheick Diop attendant toujours d'avoir sa chance (une seule apparition cette saison, en Coupe de la Ligue), l'OL manque d'un remplaçant attitré dans le rôle de pur milieu défensif. Cela s'est ressenti à Louis-II, où l'absence du Lucas Tousart s'est payé cash. L'ancien Valenciennois restait certes sur une prestation catastrophique à Bordeaux. Mais son profil d'aboyeur et de travailleur devant la défense aurait probablement apporté davantage de sécurité à l'édifice lyonnais pendant qu'il poussait pour forcer le verrou monégasque. Avec la paire Houssem Aouar - Tanguy Ndombélé, l'OL avait gagné en vista ce qu'il avait perdu en grinta, celle qu'aurait pu apporter Jordan Ferri. Annoncé sur le départ pendant le Mercato hivernal, il est resté au club et pourrait bien rendre de fiers services, même s'il a peu joué cette saison (18 apparitions, seulement quatre titularisations). Ce n'est pas le joueur le plus talentueux, mais il déborde d'envie et sait remobiliser les troupes au besoin. Toujours utile pour un effectif en manque de tauliers. Un match, ça ne se gagne pas seulement avec des artistes. C'est pourquoi Ferri a encore les moyens de tirer son épingle du jeu.Les jeunes doivent apporter leur fougueMyziane Maolida, Amine Gouiri, Willem Geubbels : promus avec les pros cette saison, ils incarnent l'avenir de l'OL. Mais le club avait assuré qu'ils auraient un rôle à jouer au présent et que le recrutement n'avait pas cherché à doubler tous les postes offensifs pour leur laisser l'opportunité de s'exprimer. Dans les faits, les trois hommes doivent se contenter d'un temps de jeu très limité. Maolida cumule à peine 400 minutes toutes compétitions confondues, même s'il les a fait fructifier avec trois buts à son actif. Brillant avec l'équipe de France U17 pendant l'Euro puis la Coupe du Monde de la catégorie l'année dernière, Gouiri a dû se contenter d'une petite titularisation à Nancy en Coupe de France (2-3) et n'est pas toujours dans le groupe pro. La situation de Geubbels est encore plus compliquée (87 minutes au total) et la question de son avenir à l'OL se pose. Dommage pour des Lyonnais qui tournent avec une rotation resserrée devant, avec cinq hommes (Mariano, Depay, Cornet, Traoré, Fekir) pour quatre places. L'élargir éviterait aux titulaires tomber dans le confort et donnerait aux jeunes les minutes qu'ils ont besoin pour s'aguerrir. Potentiellement une opération gagnant-gagnant pour les Gones.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.