Nîmes : Le coup de gueule d'Arpinon

Nîmes : Le coup de gueule d'Arpinon©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le jeudi 07 janvier 2021 à 15h45

Après le lourd revers concédé par Nîmes à Strasbourg (0-5), mercredi soir, Jérôme Arpinon, l'entraîneur gardois, a détruit ses joueurs en conférence de presse.



Lors de la 18eme journée de Ligue 1, deux équipes ont encaissé cinq buts et ont bien mal entamé la nouvelle année 2021 : Nîmes et Lorient, les deux derniers du classement. Autant le dire, si les choses continuent sur leur lancée, ces formations y vont tout droit, en Ligue 2. Nîmes a concédé une 12eme défaite cette saison en championnat sur le terrain de Strasbourg, vainqueur 5-0. Et Jérôme Arpinon, l'entraîneur gardois, n'a pas du tout aimé, c'est le moins que l'on puisse écrire.

Arpinon : « Certains font semblant de courir »

L'ancien milieu de terrain s'en est pris sans ambages à ses joueurs après le coup de sifflet final en conférence de presse. Les comportements sur la pelouse alsacienne ont été pointés du doigt par Arpinon. « Je n'arrive pas à retrouver les valeurs du club, et ça me gêne fortement. Tu viens avec des intentions et tu en prends cinq, tu concèdes trois penalties... Si tu veux te maintenir, il faut montrer autre chose. Strasbourg nous a marché dessus dans tous les duels. Il faut que certains retrouvent des valeurs, tu ne peux pas jouer à 8 ou 9 sur le terrain, certains font semblant de courir », a cinglé le coach nîmois dans une colère froide.

Le duo d'attaquants dans le collimateur

Il y avait déjà 3-0 à la pause pour le RCSA, un nombre de buts que Nîmes n'avait plus encaissés en Ligue 1 en première période depuis le 22 mai 1993 à Auxerre (3 également, 5-2 au final) ! Arpinon a peu goûté la prestation de son duo d'attaquants Duljevic-Koné qu'il a sortis à la mi-temps. « Je ne les ai pas vus presser, tu ne peux pas jouer que quand tu as le ballon, on ne leur a pas dit de reculer, pourtant. Ils se sont regardés pour savoir qui devait aller au pressing, pour savoir celui qui allait faire le moins d'efforts », a fulminé Arpinon qui a partagé l'amer constat avec Pascal Plancque, son nouvel adjoint. « On a fait le même bilan, on attaque à huit, on se fait contrer à l'extérieur, ce n'est pas normal. Si je vous amène les fiches et mon discours avant le match, ce n'est pas du tout ce que j'ai dit ».

Nîmes tentera de réagir samedi soir sur son terrain lors de la 19eme journée, mais cela risque de ne pas être évident du tout. L'adversaire des Crocodiles se nomme en effet Lille (3eme du classement)... Le LOSC sera d'autant plus remonté qu'il vient de concéder sa première défaite à domicile devant Angers (1-2), mercredi soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.