Nîmes : Blaquart ouvert à tout pour aider le club

Nîmes : Blaquart ouvert à tout pour aider le club©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 06 décembre 2019 à 23h55

Alors que Nîmes s'enfonce dans la crise avec sa lourde défaite face à Lyon, Bernard Blaquart a assuré qu'il était prêt à tout pour aider les Crocos à s'en sortir.

La spirale négative ne cesse d'emporter Nîmes. Les Crocos ont enchaîné vendredi un dixième match sans victoire en championnat, subissant une nouvelle correction, à domicile contre Lyon (0-4). Ils en avaient déjà pris six à Bordeaux mardi (6-0), même si les hommes de Bernard Blaquart ont cette fois dû composer avec des faits de jeu défavorables. « Ça fait 10 buts pris en trois jours, a regretté le coach nîmois au micro de beIN Sports. C'est dur, très difficile. Le scénario est moche pour nous. Prendre un carton rouge au bout de 3-4 minutes, penalty quelques minutes plus tard et puis ce deuxième rouge : les choses sont pliées assez rapidement. Les faits ont été contre nous. »


Blaquart : « L'intensité, c'est aussi de ne pas faire n'importe quoi »

Blaquart n'a toutefois pas souhaité pointer du doigt l'arbitrage, tout en appelant à ne pas coller une fausse étiquette sur le dos de ses joueurs. « L'intensité, c'est aussi de ne pas faire n'importe quoi, c'est de rester dans les limites. Je sais que Nîmes, historiquement, passe pour un club de guerriers, de combattants. Mais c'était il y a 30 ou 40 ans. Avant ce match, on était l'équipe qui avait pris le moins de cartons jaunes. Il ne faudrait pas nous faire passer pour ce qu'on n'est pas. » Si l'ambiance était par moments tendue dans les tribunes, Jean-Michel Aulas étant par exemple pris à partie par des spectateurs des Costières, Blaquart a apprécié les encouragements des supporters. « C'est beau de voir un public soutenir ses joueurs après en avoir pris six à l'extérieur et quatre à la maison. » Mais la question pour le coach gardois est désormais de savoir s'il a toujours le soutien de ses dirigeants.

Blaquart : « Une page se tourne »

Le principal intéressé est resté évasif sur le sujet. « Je suis encore l'entraîneur ce soir (vendredi). Après, comme tout entraîneur qui est dernier du championnat... L'important, c'est de trouver la meilleure solution pour le club. Si c'est avec moi, tant mieux. Si ce n'est pas avec moi, tant pis. » La suite se fera en tout cas sans Laurent Boissier, qui n'est plus le directeur sportif du Nîmes Olympique, poste qu'il avait quitté en juillet pour le retrouver un mois plus tard. Adjoint de Blaquart, Jérôme Arpinon l'a révélé après la défaite : « Aujourd'hui, il y a des joueurs qui ont été affectés par le départ de Laurent, qui n'est plus au club. Le président a pris la parole. » Blaquart était lui aussi touché. « Cela faisait quatre ans que nous travaillions ensemble. On a eu des résultats. Cela m'attriste. Je lui souhaite bonne chance. Ce départ arrive-t-il au bon moment ? Une page se tourne. » Pour le club et possiblement pour lui aussi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.