Nice : Coup de gueule du président !

Nice : Coup de gueule du président !©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 10 février 2018 à 23h20

Après la défaite de Nice à Dijon (3-2), le président niçois Jean-Pierre Rivère a dénoncé des décisions arbitrales « incompréhensibles » et s'est dit « scandalisé ».

Nice a passé une très mauvaise soirée à Dijon. Outre la défaite, le club azuréen accuse des supporters dijonnais de cris racistes à l'encontre de Mario Balotelli. Et les Niçois ne digèrent pas non plus l'arbitrage de M.Rainville. A commencer par Jean-Pierre Rivère. « Je suis scandalisé. Cela fait quatre matchs consécutifs (Monaco, Metz, Toulouse et Dijon) que nous avons le sentiment d'évoluer à 11 contre 12. Les différences d'arbitrage d'un match sur l'autre sont incompréhensibles, peste le président du Gym sur le site internet du club. La semaine dernière, on nous refuse un penalty sur une faute grossière en pleine surface (sur Makengo), et ce soir on en accorde un à Dijon pour une petite poussette, une main sur l'épaule, comme on en voit sur chaque coup de pied arrêté, parce que le joueur adverse s'effondre. »« Ce n'est pas dans les habitudes de l'OGC Nice de remettre en cause l'arbitrage. Mais devant une telle accumulation sur les dernières rencontres, il nous est impossible de nous taire. Il faut que toutes ces incohérences cessent », conclut Jean-Pierre Rivère. Lucien Favre, lui, s'est montré plus mesuré en conférence de presse, tout en regrettant aussi la décision de M.Rainville d'accorder un penalty à Dijon dans le dernier quart d'heure. « On est surpris du penalty sifflé à notre encontre, qui change la donne du match. On aurait pu prendre au moins un point », a confié le Suisse. Au classement, Nice perd du terrain avec cette troisième défaite de rang en Ligue 1, et voit Montpellier, cinquième, prendre trois points d'avance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.