Mercato : où en est l'OGC Nice ?

Mercato : où en est l'OGC Nice ?©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner : publié le vendredi 09 août 2019 à 10h38

Alors que la Ligue 1 reprend ce week-end, l'OGC Nice peut être inquiet. Pendant sa préparation, le club azuréen a essuyé deux lourdes défaites (6-1 contre Burnley, 8-1 contre Wolfsburg sur un match de 120 minutes). Et malheureusement pour les fans niçois, ce n'est pas le mercato qui risque de les rassurer.

Le mercato est au point mort à Nice. A trois semaines de la clôture du marché des transferts, les Aiglons n'ont enregistré qu'une seule arrivée. La cause ? Le rachat en cours du club par Jim Ratcliffe, patron d'Ineos et plus grosse fortune du Royaume-Uni. L'officialisation du rachat traîne, et en attendant celle-ci, le mercato du club est bloqué. Si la DNCG (Direction Nationale de Contrôle et de Gestion) a donné son feu vert pour le rachat, le club doit aussi obtenir l'autorisation de l'Autorité de la concurrence. L'officialisation n'interviendra pas avant le 15 août ce qui laissera au club deux semaines pour recruter. Pour le moment, la seule arrivée est celle de Képhren Thuram, qui a signé son premier contrat professionnel. Âgé de 18 ans, le fils de Lilian Thuram arrive libre de l'AS Monaco, où il a été formé. Avec le club de la Principauté, il a principalement joué avec l'équipe réserve. Le milieu de terrain est néanmoins apparu à trois reprises avec l'équipe première, deux fois en Ligue des champions, lancé par Thierry Henry et une autre fois en Coupe de la Ligue, sous les ordres de Leonardo Jardim.

Le club orphelin de Saint-Maximin

En plus de ne pas pouvoir recruter pour le moment, l'OGC Nice a laissé partir l'un de ses meilleurs joueurs, Allan Saint-Maximin. Le Français s'est engagé avec le club anglais de Newcastle pour les six prochaines saisons. Dans la transaction, les Niçois ont récupéré environ 22 M€. Saint-Maximin, auteur de six buts l'an dernier en Ligue 1, laisse derrière lui une équipe niçoise très limitée offensivement. Patrick Vieira devra recruter pour combler cette carence.



Départ également d'Olivier Boscagli. Le défenseur central, formé à Nice, va vivre une nouvelle expérience dans sa carrière, du côté des Pays-Bas. Âgé de 21 ans, il rejoint le PSV Eindhoven, pour 2 M€. Il a signé un contrat de quatre ans avec le vice-champion hollandais. Un autre défenseur plie lui aussi bagage mais reste cependant sur le sol français, il s'agit de Christophe Jallet. Le défenseur droit quitte les Aiglons après avoir disputé deux saisons en dents de scie sur la Côte d'Azur. En fin de contrat à Nice, Jallet s'est engagé libre à Amiens, qui sera son sixième club après Niort, Lorient, Paris, Lyon et Nice. Quant à Romain Perraud, défenseur gauche, il rejoint le Stade Brestois, promu en Ligue 1. Il a paraphé en Bretagne un contrat de quatre ans. L'indemnité de transfert est estimée à 2 M€. Le joueur de 21 ans sort d'une saison pleine avec le Paris FC, avec qui il a disputé 33 matchs de Ligue 2 et inscrit cinq buts. A signaler également les départs de Mouez Hassen et Rémi Walter, tous deux en fin de contrat alors que Jean-Victor Makengo est prêté à Toulouse pour la saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.