Malang Sarr, Youcef Atal, Walter Benitez... Les dossiers chauds de Nice

Malang Sarr, Youcef Atal, Walter Benitez... Les dossiers chauds de Nice©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le samedi 04 mai 2019 à 08h45

Si Mario Balotelli n'est plus là, les dossiers chauds ne devraient pas manquer lors du Mercato d'été de Nice. Les Aiglons vont notamment devoir gérer le cas de Youcef Atal.



A l'occasion du choc de samedi après-midi contre Nice (35eme journée de Ligue 1), certaines des plus grosses européennes seront représentées dans les tribunes du Parc des Princes, mais cela ne sera pas uniquement pour observer les stars du Paris Saint-Germain. Si Mario Balotelli a fait ses valises lors du dernier Mercato d'hiver, les « scouts » étrangers continuent de suivre avec attention les performances des troupes de Patrick Vieira, et les dossiers chauds ne devraient pas manquer lors du Mercato d'été. Alors que Allan Saint-Maximin ne devrait pas être retenu en cas de proposition adéquate (le Milan AC reste notamment sur le coup pour un transfert d'une trentaine de millions d'euros), le Gym s'occupe en priorité des dossiers de Walter Benitez (26 ans) et Malang Sarr (20 ans).

Revaloriser Atal pour éviter un éventuel mal de tête

Auteur d'une saison remarquée avec l'OGCN, le gardien argentin a émis le souhait de prolonger l'aventure sur la Côte d'Azur (« je suis content à Nice où je veux continuer à travailler sur mes objectifs personnels »), mais il va falloir négocier. Durant la prochaine période de mutations, l'actuel septième de Ligue 1 va aussi discuter avec Adrien Tameze (25 ans) et Wylan Cyprien (24 ans), mais c'est Youcef Atal (22 ans) qui risque de faire le plus parler de lui. Recruté l'été dernier pour 3 M€, le latéral (ou ailier) international algérien est l'une des principales révélations de la saison. L'ancien joueur de Courtrai a d'ores et déjà été déclaré intransférable (*), mais les dirigeants azuréens devraient être contraints de passer par la case revalorisation pour définitivement repousser ses admirateurs (Bayern, Chelsea, Inter, Atlético). Les Niçois se veulent ambitieux sur le marché des transferts (Oudin ? Giroud ? Ayé ?), mais il va d'abord falloir blinder leurs actifs.

(*) : « Je ne me pose même pas la question parce que nous ne sommes pas vendeurs, a expliqué cette semaine Patrick Vieira en conférence de presse. Les clubs ne vont pas appeler le président seulement parce qu'il a marqué trois buts contre Guingamp. Depuis le début de la saison, il fait partie des très bons joueurs du championnat. Des clubs seront bien sûr intéressés mais nous ne sommes pas vendeurs. Le message est clair, point final. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.