L1 - Nice : Le président Jean-Pierre Rivère abandonne la piste " HBA " ?

L1 - Nice : Le président Jean-Pierre Rivère abandonne la piste " HBA " ?©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 09h55

Jean-Pierre Rivère, le président de Nice, a mis un terme à la piste menant au milieu de terrain offensif (ou attaquant) du Paris Saint-Germain. Info ou intox ?

Interrogé par nos confrères de SFR Sport, Jean-Pierre Rivère, le président de Nice, a une nouvelle fois évoqué la piste menant Hatem Ben Arfa, le milieu de terrain offensif (ou attaquant) du Paris Saint-Germain. Lié jusqu'en juin 2018 avec le club de la Capitale, l'international français de trente ans ne devrait pas être relancé par les Aiglons. « Maintenant, c'est trop tard, a indiqué le boss du Gym. J'ai essayé de le récupérer çà la fin du Mercato estival. Mais il y a des choix qui ont été faits de sa part, que je respecte et que je comprends. Ce n'est plus possible car on a déjà Sneijder par exemple, et que l'on ne peut pas avoir deux numéros 10. Financièrement, on n'a pas les moyens de faire revenir Hatem. Je l'adore. Je serais ravi de le revoir. Mais on ne peut pas le faire. » Alors que le Néerlandais Wesley Sneijder apparaît susceptible de faire ses valises lors du Mercato d'hiver (les LA Galaxy sont notamment intéressés), on pourrait tout de même reparler du cas du Tricolore dans les prochaines semaines. « Pourra-t-on garder Balotelli ? » Par ailleurs, Jean-Pierre Rivère est aussi revenu sur la situation de Mario Balotelli. Auteur de neuf buts cette saison en Ligue 1, l'attaquant international italien pourrait être en train de passer ses derniers mois avec les coéquipiers de Dante. « Balotelli, c'est un très gentil garçon. Et il a une adresse incroyable. Il est en train de changer de style de jeu, je trouve qu'il est en progression. Mais aura-t-il envie de rester l'année prochaine ? Peut-être. Pourra-t-on le garder ? Je n'en sais rien, ça dépendra des résultats sportifs. Quand on fait signer Balotelli, c'est parce que l'on sait que l'on a l'Europe au bout, donc des recettes complémentaires. Sans trahir de secret, Mario a un certain niveau de salaire. Et si on n'a pas l'Europe, ce n'est plus le même niveau de salaire. Peut-être que dans ce cas, il partira. Nous, on est obligé de sécuriser les choses. » A voir aussi  : >>> Toutes les news du Mercato

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU