L1 - Nice : Classement serré, joueurs de retour, calendrier favorable... Les Aiglons peuvent encore croire à la 5eme place

L1 - Nice : Classement serré, joueurs de retour, calendrier favorable... Les Aiglons peuvent encore croire à la 5eme place©Media365

Raphaël Brosse, publié le vendredi 02 mars 2018 à 07h25

Sevré de victoire depuis fin janvier, Nice occupe une décevante neuvième place au moment de recevoir Lille ce vendredi soir (19h00). Eliminés de la Ligue Europa, les Aiglons peuvent en revanche toujours espérer terminer cinquièmes. A condition de repartir de l'avant sans plus attendre.

Dire que l'OGC Nice a vécu un mois de février très compliqué est un doux euphémisme. A vrai dire, la mauvaise passe des Azuréens a même débuté un peu plus tôt, le 27 janvier pour être précis. Sur une remarquable série de huit rencontres sans défaite en Ligue 1, les hommes de Lucien Favre pouvaient aborder le déplacement sur la pelouse du FC Metz, lanterne rouge, avec l'ambition de s'imposer. Mais le scénario du match ne leur fut pas favorable et les Aiglons, réduits à dix suite à l'expulsion de Pierre Lees-Melou, se sont finalement inclinés (2-1). Une semaine plus tard, c'est un autre relégable, Toulouse, qui est venu battre le Gym à l'Allianz Riviera (0-1). Un revers à Dijon dans des conditions houleuses (3-2), une élimination laissant quelques regrets face au Lokomotiv Moscou en seizièmes de finale de la Ligue Europa (2-3, 0-1) et deux laborieux matchs nuls contre Nantes (1-1) et Bordeaux (0-0)... Non, les Niçois n'ont pas spécialement brillé ces derniers temps.Neuvième, Nice n'a que trois points de retard sur le Top 5A deux doigts du Top 5 avant de connaître ce coup de pompe, l'OGCN est inévitablement rentré dans le rang (9eme). Pourtant, tout reste encore possible pour Jean-Michaël Seri et ses coéquipiers car s'il semble inconcevable de revenir sur le quatuor de tête, la cinquième place, elle, est toujours à portée de tir. Ce qui n'a pas échappé à Malang Sarr. « Le championnat est vraiment serré cette année, a fait remarquer le jeune défenseur en conférence de presse. C'est rare de voir que toutes les équipes se touchent quasiment. On veut finir le plus haut possible et être européens l'année prochaine, car après avoir vécu de tels moments, on a envie d'y retourner chaque année. » Etant donné que la finale de la Coupe de la Ligue opposera le PSG à Monaco, le cinquième du championnat disposera, à l'issue de la saison, d'un accessit européen. D'où l'intérêt de la lutte qui s'annonce entre Montpellier, Nantes, Rennes, Bordeaux... et Nice, qui n'a que trois points de retard sur le MHSC.L'élimination de la C3, un mal pour un bienLe Gym a donc encore une chance d'attraper le bon wagon mais encore faut-il, pour cela, renouer avec le succès. Et au plus vite. La réception de Lille, actuellement avant-dernier, pourrait être l'occasion idéale pour se relancer. Même si les récents échecs niçois face à des mal-classés incitent à la prudence, la présence dans le groupe de Mario Balotelli, Dante, Marlon et Arnaud Souquet est plutôt rassurante pour le club azuréen, dont l'infirmerie a longtemps affiché complet ces dernières semaines. Sans coupes nationales, ni C3, les protégés du président Jean-Pierre Rivère vont désormais pouvoir concentrer leur énergie sur le championnat. Délesté des échéances européennes pour la première fois depuis le début de la saison, leur calendrier paraît bien plus léger, voire favorable. Car hormis la réception du PSG le 18 mars (13h00), les Aiglons vont affronter lors des prochaines journées soit des équipes jouant leur survie en L1 (Lille, Troyes, Angers, Strasbourg), soit des concurrents potentiels pour la cinquième place (Guingamp, Rennes, Montpellier). Le mois de mai sera plus copieux, avec des déplacements à Marseille puis à Lyon pour conclure la saison. Mais, peut-être que d'ici-là, Nice se sera déjà assuré un nouvel avenir européen...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.