L1 : La stratégie niçoise de Ratcliffe

L1 : La stratégie niçoise de Ratcliffe©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 18 octobre 2019 à 09h12

Nouveau propriétaire de l'OGC Nice, Jim Ratcliffe a dévoilé les contours de son projet et des moyens qui seront mis en oeuvre pour y arriver.

Si l'OGC Nice n'a plus gagné depuis fin septembre, le Gym n'est qu'à trois points d'une troisième place potentiellement qualificative pour la prochaine Ligue des Champions. Un podium qui sera difficile atteignable dès cette dixième journée de Ligue 1, l'OGCN recevant le PSG en cette reprise. Mais la C1 est bien un objectif, au moins à moyen terme. « Jouer la Ligue des champions, ce serait super pour Nice et on peut le faire intelligemment, a assuré Jim Ratcliffe dans un entretien accordé à L'Equipe et Nice Matin. Il ne s'agit pas de jeter de l'argent par les fenêtres. Acheter des joueurs cent millions, ce n'est pas très satisfaisant ».

Ratcliffe : « Le sport, ce n'est pas seulement signer des chèques »



Le richissime propriétaire des Aiglons - qui avait bouclé ce rachat le 26 août dernier - a un plan bien précis dans la tête. Et il ne repose clairement pas sur des dépenses massives : « Le sport, ce n'est pas seulement signer des chèques, comme Manchester United s'en aperçoit. Tu peux acheter ce que tu veux et obtenir un désastre. Réussir dans le foot est beaucoup plus complexe que les gens peuvent le croire, a détaillé le fondateur d'Ineos. Ici, on a un challenge vraiment réfléchi. Et si nous le faisons bien, ça peut prendre quelques années mais nous pourrons avoir la Ligue des champions régulièrement à Nice ». Un challenge réfléchi qui reposera clairement sur l'achat de jeunes joueurs à fort potentiel, comme l'ont laissé deviner les arrivées d'Alexis Claude-Maurice, Adam Ounas ou encore Kasper Dolberg cet été.

Ratcliffe : « La philosophie du club est d'amener des super jeunes »

« Oui c'est la philosophie du club, amener des super jeunes, a repris Ratcliffe. Ça requiert de la patience, et c'est aussi enthousiasmant pour les supporters. Après, tu peux aussi acheter un Dante, par exemple, car c'est utile d'avoir quelqu'un dans le vestiaire qui est une référence ». L'homme d'affaires de 66 ans compte en tout cas sur l'attraction de son club pour s'offrir les pépites en devenir. Un stade tout récent, un centre d'entraînement de haut niveau, un coach de plus en plus reconnu : Nice possède, il est vrai, quelques atouts...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.