L'OGC Nice version 2017-2018

L'OGC Nice version 2017-2018©Media365
A lire aussi

Teddy Vadeevaloo, publié le mercredi 02 août 2017 à 09h00

C'est l'heure de la reprise pour les clubs de Ligue 1. Le championnat de France va reprendre ses droits le 4 août prochain, c'est donc l'heure de faire un tour d'horizon des forces en présence. A chaque jour son club et aujourd'hui, place à l'OGC Nice.

L'histoire :
Fondé en 1904, l'Olympique Gymnaste Club de Nice doit attendre les années 1950 pour connaître la consécration (même s'il a remporté le championnat de France zone sud en 1940). Il est alors le club phare du football français : entre 1951 et 1959, les Aiglons remportent quatre titres de champion et deux coupes de France, réalisant même le doublé en 1952. Mais supplanté par son voisin monégasque, le club ne parvient plus à se sublimer bien qu'ayant sorti de son centre de formation des joueurs de grande envergure comme "le petit prince" Daniel Bravo. 14eme en 1991, l'OGCN est rétrogradé en D2 par l'impitoyable DNCG. Une page est tournée.

Les Aiglons renaissent quelque peu au milieu des années 90, avec une Coupe de France glanée en 1997, la 3eme de son histoire. Mais en championnat, les affaires sont plus mal engagées et le club retrouve la D2. Grâce à Gernot Rohr, l'OGC Nice retrouve toutefois des couleurs et l'élite en 2002 et se classe 10eme dès sa première saison. Il se stabilise ensuite dans le championnat, avec en bonus une finale de Coupe de la Ligue perdue en 2006 face à Nancy (1-2). Parfois proche de la relégation, le club azuréen a pérennisé sa présence en Ligue 1 et a réussi à se montrer plus ambitieux grâce au président Jean-Pierre Rivère et à l'arrivée d'entraîneurs comme Claude Puel et Lucien Favre. 4eme en 2015-2016, 3eme en 2016-2017, Nice est de nouveau une place forte du football français.

La saison dernière : 
Nice a été la véritable sensation de la saison dernière. Sous la houlette de Lucien Favre, le club a surpris tous les observateurs, avec une qualité de jeu intéressante, un effectif homogène et une constance dans les résultats. Sans oublier l'effectif sublimé par la présence du charismatique Mario Balotelli. Longtemps à la lutte pour le titre avec Monaco et le PSG, l'OGCN a fini par céder à la fin mais s'est classé à une très intéressante troisième place. Seul point noir : le parcours en Coupes (éliminé en 32emes de Coupe de France par Lorient, en 8emes de Coupe de la Ligue par Bordeaux).

Le mercato estival :
Arrivées : Lees-Melou (Dijon), Jallet (Lyon, libre), Makengo (Caen), Tameze (Valenciennes).

Départs : Baysse (Malaga, fin de contrat), Bosetti (fin de contrat), Obbadi (fin de contrat), Caddy (Quevilly-Rouen), Honorat (Clermont), Belhanda (Dynamo Kiev, retour de prêt), R. Pereira (Porto, retour de prêt), Donis (retour de prêt), Hassen (Châteauroux, prêt), Benrahma (Châteauroux, prêt).

L'entraîneur :
Agé de 59 ans, Lucien Favre a eu une carrière de joueur en tant que milieu offensif et a évolué la plupart du temps en Suisse, mis à part une saison à Toulouse. Il a commencé à entraîner dans son pays, avant de prendre en charge avec succès le Hertha Berlin (2007-2009), puis le Borussia M'Gladbach (2011-2015). Il emmène ces deux clubs à finir quatrième de Bundesliga. Puis décide de s'engager avec Nice à l'été 2016. Avec le succès que l'on connaît.

Les principales affiches :
1ère journée (05/08/2017) : St Etienne-Nice (match retour le 20/01/2018)
5eme journée (09/09/2017) : Nice-Monaco (match retour le 17/01/2018)
8eme journée (30/09/2017) : Nice-Marseille (match retour le 06/05/2018)
11eme journée (28/10/2017) : PSG-Nice (match retour le 17/03/2018)
14eme journée (25/11/2017) : Nice-Lyon (match retour le 19/05/2018)
18eme journée (16/12/2017) : Nice-Bordeaux (match retour le 24/02/2018)
19eme journée (20/12/2017) : Lille-Nice (match retour le 03/03/2018)

Objectif 2017-18 : « Une qualification européenne »
La saison de la confirmation est toujours la plus difficile. Et cela risque bien de l'être pour l'OGC Nice. Après une troisième place prometteuse, les Aiglons vont devoir allier Coupe d'Europe (Ligue des champions ou Ligue Europa) et championnat. Si leur effectif est stable, les joueurs vont devoir confirmer cette belle saison. Mais le club azuréen peut compter sur un entraîneur fiable, ainsi qu'un staff compétent pour parvenir à se maintenir en haut de tableau. Une nouvelle qualification européenne ne serait donc pas une surprise.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.