Allan Saint-Maximin (Nice) pourrait être lourdement sanctionné

Allan Saint-Maximin (Nice) pourrait être lourdement sanctionné©Media365

Marie Mahé, publié le lundi 18 février 2019 à 10h15

Absent contre Angers, Allan Saint-Maximin avait subi les foudres de son entraîneur Patrick Vieira, en conférence de presse d'après-match avant de lui répondre sur Twitter. Le jeune attaquant risque une mise à pied.

Rien ne va plus du côté de l'OGC Nice. Outre la lourde défaite encaissée sur le terrain d'Angers ce samedi (3-0), pour le compte de la 25eme journée de Ligue 1, le club azuréen doit donc faire face à quelques remous en interne. La faute à un Allan Saint-Maximin absent contre le SCO. Après la rencontre, en conférence de presse, son entraîneur Patrick Vieira, estimant n'avoir pas eu de raison valable à cette absence, s'en était ému publiquement et n'avait alors pas mâché ses mots : « Il a décidé qu'il était malade mais pour le docteur il n'y avait rien, pas de fièvre. C'est sa décision à lui, pas celle du coach ni du docteur. C'est une déception par rapport au fait que c'est une décision prise par lui. » Le jeune attaquant de 21 ans, surpris et agacé par ces déclarations, n'avait d'ailleurs pas manqué de se défendre, via son compte Twitter officiel : « Je ne me suis pas entraîné de la semaine à cause de ma cheville, j'ai fait une seule séance avec le groupe vendredi alors que j'avais encore mal et que je suis malade, mais je fais semblant » avant de préciser, dans un autre tweet : « Jdécouvre comme vous ce soir les décla du coach en conf de presse je ne vous cache pas que jsuis assez surpris... Le doc est venu chez moi ce matin m'ausculter, tt était clair. Il y a peut-être eu un problème de com mais un coup de tel suffisait pr s'éviter cette décla ».

« Allan est vraiment à fond avec le club de l'OGC Nice »

Dans les colonnes de L'Equipe, son frère Kurtys, son agent et conseiller, a lui-même confirmé la version de son protégé : « Allan était malade et blessé, c'est incontestable. Il y a certainement eu une erreur de communication entre le docteur et l'entraîneur. Et il y a eu une très grande incompréhension de mon frère en entendant les déclarations de son coach. Allan n'est pas un tricheur, le problème se réglera en interne, et il assumera la sanction, s'il y en a une. Mais il n'y a pas d'affaire Vieira-Saint-Maximin, en tout cas pas du côté d'Allan. ». Dans Nice-Matin, le frère de Saint-Maximin admet que son protégé a du mal à accepter les propos publics de son coach : « Allan est vraiment à fond avec le club de l'OGC Nice, il aurait préféré que le coach lui fasse part de ses doutes sur sa maladie en privé. Mais c'est un père de famille, et son intégrité en tant que telle a été touchée. Il ne pouvait pas accepter qu'on l'appelle publiquement le malade imaginaire. » Selon Nice-Matin, Allan Saint-Maximin va passer une IRM d'une cheville puis se rendre au club dans la journée. Aucun entraînement n'est prévu avant mardi mais il pourrait croiser son entraîneur, seul patron du sportif au sein du club azuréen. Egalement absent à Angers, le président de l'OGCN, Gauthier Ganaye, pourrait convoquer son joueur et ainsi décider d'une mise à pied.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.