Une muraille jaune va se dresser devant le PSG

Une muraille jaune va se dresser devant le PSG©Media365
A lire aussi

Quentin Ramelet, publié le samedi 18 novembre 2017 à 07h46

Nantes devra avant tout bien défendre pour espérer tenir en échec un PSG toujours invaincu. Et quand il s'agit de défendre, rien n'est impossible avec Claudio Ranieri...

Quelles solutions pour venir à bout de l'ogre parisien ? Quelle tactique en particulier peut réellement contrarier ce Paris-là ? Comment museler l'incroyable armada offensive du PSG ? Tant de questions auxquelles Claudio Ranieri, l'entraîneur du FC Nantes, a mûrement réfléchi ces derniers jours. En fin tacticien, l'Italien a évidemment plus d'un tour dans son sac. Surprenante, déroutante et froide d'efficacité, sa formation en a fait tomber quelques-uns depuis le début de saison (7 victoires). La recette principale : une défense rugueuse, disciplinée, et imperméable. Bref, une défense à l'italienne pour éviter à tout prix d'encaisser un but. Et si durant toute sa carrière, cela n'a pas forcément toujours fonctionné, le moins que l'on puisse dire, pour Nantes, deuxième défense de Ligue 1, c'est qu'il s'agit de la bonne formule.
Ranieri : « Je vais planter deux bus »
D'ailleurs, en conférence de presse, Claudio Ranieri s'est montré aussi taquin que perspicace : « Je vais planter deux bus. Je suis italien, donc pas un mais bien deux bus ». Voilà qui a le mérite d'être clair avant d'ajouter, toujours avec le sourire aux lèvres, qu'il allait peut-être « jouer à cinq défenseurs » en référence à Montpellier, qui avait adopté cette tactique contre Paris et finalement rapporté le point du match nul (0-0). Sa façon à lui, clairement, d'envoyer un message à Unai Emery : pour passer le rideau défensif des Canaris, le PSG devra batailler sévère. D'ailleurs l'entraîneur parisien l'a admis également en conférence de presse : « Ce sera très difficile de marquer contre Nantes ». Intox ou pas, ce qui est sûr, c'est que la tactique de Ranieri ne laisse jamais insensible.
Pallois : « Tout faire pour ne pas encaisser de but »
Car si le FCN figure à une belle et surprenante cinquième place, c'est en grande partie parce que les joueurs ont adopté à 100% le discours et la philosophie de l'ancien manager de Leicester. Nicolas Pallois, sans aucune doute le plus italien des défenseurs nantais, n'hésite pas à le souligner également : « C'est un match où nous devrons bien défendre, on le sait. On fera tout pour bien défendre au Parc des Princes comme on l'a fait ces dernières semaines. Et nous allons tout faire pour ne pas encaisser de but ». Du coach aux joueurs, tous tirent dans le même sens. Tous les Nantais, depuis le début de saison, s'appliquent avant tout à construire une véritable assise défensive, fer de lance pour une attaque qui marque peu mais qui suffit à faire gagner. Contre le PSG ce samedi, marquer deviendra plus que jamais une option, un bonus. Enfin, du moment que la muraille nantaise tient debout bien sûr...

 
7 commentaires - Une muraille jaune va se dresser devant le PSG
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]