Nantes : Quand Domenech dézingue un journaliste en direct

Nantes : Quand Domenech dézingue un journaliste en direct©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 04 février 2021 à 11h35

Toujours à la recherche de sa première victoire avec Nantes après six matchs, Raymond Domenech ne regrette pas son choix. L'ancien sélectionneur des Bleus a d'ailleurs répondu avec une punchline dont il a le secret à un journaliste qui l'interrogeait sur le sujet à l'issue du nul des Canaris à Saint-Etienne (1-1). 

 

Raymond Domenech n'y arrive toujours pas. Après six matchs sur le banc du FC Nantes, il n'a pas encore connu la victoire. Mercredi soir, les Canaris ont pourtant ouvert le score à Geoffroy-Guichard, grâce à Randal Kolo Muani (36e), mais Mahdi Camara a égalisé pour les Verts peu avant l'heure de jeu. Stéphanois et Nantais se sont donc séparés sur un match nul (1-1), le quatrième pour Domenech après ceux contre Rennes (0-0), à Montpellier (1-1) et contre Lens (1-1), pour deux défaites lors des deux rencontres précédant ce déplacement dans le Chaudron, à Metz (2-0) et face à Monaco (1-2). Et alors que Nantes reste englué à la 17e place du classement, à égalité de points avec Lorient, premier relégable, mais avec un match en plus, l'ancien sélectionneur des Bleus regrette-t-il d'avoir accepté de relever ce défi, lui qui n'avait plus entraîné depuis son départ de l'équipe de France après le fiasco de la Coupe du monde 2010 ? C'est la question qui lui a été posée sur Téléfoot à l'issue de la rencontre. 

"Un métier passionnant"

"Vous êtes arrivé à Nantes, et ce n'est pas facile avec ce résultat et le contexte. Est-ce que, parfois, ça vous traverse l'esprit que vous n'auriez pas dû aller là-bas ?", lui a ainsi demandé Pierre Nigay, passé l'an dernier de L'Equipe, où il côtoyait régulièrement Domenech, à la chaîne du groupe sino-espagnol Mediapro, sur le point de s'arrêter. Et la question a beaucoup amusé son interlocuteur, qui connaît bien le journaliste. "Je dis la même chose à ceux qui sont partis d'une chaîne à une autre, ils se posent aussi la question, a répondu le technicien nantais du tac au tac. Voilà, on est à égalité Pierre. Mais moi, je ne me le dis pas. C'est un métier passionnant et je le fais avec plaisir, avec envie et détermination, et on va tout faire pour que ça marche." Une réponse cinglante mais délivrée avec le sourire par un Raymond Domenech toujours aussi adepte des punchlines. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.