Nantes ne supporte plus l'idée de ne pas battre Rennes

Nantes ne supporte plus l'idée de ne pas battre Rennes©Media365

Rémi Farge, publié le dimanche 13 janvier 2019 à 07h15

Incapable de battre Rennes depuis 2013, et depuis 14 ans à domicile, Nantes veut absolument casser cette spirale ce dimanche après-midi (15h00). Valentin Rongier s'est chargé de remonter ses coéquipiers cette semaine.

C'est un peu la même histoire à chaque fois. Et c'est bien le problème. Les Nantais en ont marre de ne jamais battre Rennes. Depuis 2013 exactement. Et devant leur public, pire encore : 14 ans que ça dure ! « A mon époque, c'était l'inverse », n'a pas manqué de rappeler Vahid Halilhodzic en conférence de presse d'avant-match. Le Bosnien était déjà sur le banc en novembre et en décembre lorsque les Canaris ont buté deux fois de suite sur le voisin breton. Après un match nul au Roazhon Park en championnat (1-1), Nantes a concédé un revers frustrant dans le temps additionnel en 8eme de finale de la Coupe de la Ligue (2-1). « On a été un peu vexés. J'espère que cette envie et cette rage vont se transformer en succès dimanche », a reconnu le successeur de Miguel Cardoso.

Rongier : « On en a tous marre ! »

Capitaine de Nantes depuis cette saison, Valentin Rongier est sans doute celui à qui cette triste série parle le plus. « C'est vrai que ça pèse », a-t-il soufflé devant les médias cette semaine. En six confrontations avec le Stade Rennais, le milieu nantais n'a jamais connu la victoire. En conférence de presse, il a longuement évoqué cette incapacité à l'emporter, et le sentiment de frustration qu'elle procure chez lui. « On est préparés pour ça, on connaît l'importance de cette rencontre. Cela fait trop longtemps qu'on ne les a pas battus chez nous. (...) Pour moi, c'est le match le plus important de la saison. Notamment pour les supporters. Et c'est frustrant de ne pas pouvoir leur apporter cette satisfaction depuis tant de temps. On veut mettre fin à cette série. Les supporters en ont marre et je les comprends. Nous aussi, on en a tous marre, idem pour les dirigeants. »

Rennes a pris le pouvoir et les Nantais ont du mal à l'accepter

Après s'être débarrassés facilement de Châteauroux en Coupe de France (4-1), les Canaris ont battu Montpellier en match en retard en début de semaine (2-0). La dynamique est positive, ce qui n'est plus vraiment le cas pour Rennes. Après une fin d'année tonitruante, Julien Stéphan a connu ses premières difficultés ces derniers jours : une qualification pénible contre Brest en Coupe de France, et une piètre prestation conclue par une élimination aux tirs au but en Coupe de la Ligue à Monaco. Ce qui n'empêchera pas les Rennais de partir favoris de ce derby ce dimanche (15h00). « Depuis quelques années, Nantes n'a pas réussi grand-chose contre Rennes, qui a pris la suprématie. Ça crée un peu de jalousie côté nantais, car 14 ans c'est beaucoup », juge Halilhodzic. Un argument que rejette son capitaine : « Il n'y a jamais eu de passation de pouvoir entre Nantes et Rennes. Ils n'ont rien fait depuis 15 ans », lâche Valentin Rongier. On l'a compris, les Nantais ont faim.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.