Nantes : Christian Gourcuff en guerre avec la formation

Nantes : Christian Gourcuff en guerre avec la formation©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le mardi 01 septembre 2020 à 12h25

Christian Gourcuff, l'entraîneur du FC Nantes, ne s'entend plus avec une grosse partie de la formation à la Jonelière et particulièrement avec Stéphane Ziani, le coach des U19.

Le pont d'or entre la formation et l'équipe professionnelle du FC Nantes n'est plus ce qui l'était. Et les principaux protagonistes ne parviennent plus à s'entendre. Pis, ils sont ouvertement en guerre. Christian Gourcuff, l'entraîneur des pros, est en conflit avec une bonne partie du secteur sportif de la formation et notamment Stéphane Ziani, le coach des U19. Sous les yeux de témoins, au début de l'année, les deux hommes s'étaient expliqués, débouchant sur un « ce n'est pas le FC Gourcuff ici ! », balancé par l'ancien Nantais (1991-1994 et 2000-2004). Ce dernier, excédé, exprime ce que beaucoup de personnes pensent au sein du club, comme l'absence de liaison franche entre l'équipe professionnelle et la formation, et l'intérêt discutable du staff des pro pour les jeunes issus de l'école nantaise. Dernier sujet sur lequel le conflit se base, l'opposition des formateurs du FCN  sur certains points de la politique sportive globale lancée par Gourcuff (finalement abandonnée). Dimanche, dans les colonnes de Ouest-France, Stéphane Ziani en a remis une couche : « La relation entre la formation et le staff pro n'est pas constructive, elle est nulle. Des fois, on a l'impression que nous sommes deux clubs, on se découvre. » Avant de rajouter, lundi, au quotidien 20 minutes : « la gestion des jeunes par Christian Gourcuff est catastrophique. Les mecs veulent tous se barrer ! Basila et Mendy, deux internationaux U20 qui sont en fin de contrat, vont partir libres. Il n'y a aucun projet pour eux. Il les traite comme des bouche-trous. »

"Sur l'intégration des jeunes, on ne peut pas me faire de reproches"

L'entraîneur du FC Nantes a souhaité réagir dans la foulée des propos rapportés de Stéphane Ziani dont il regrette la maladresse des mots. Pour étayer sa défense, il remonte à l'été 2019, au moment de son arrivée « pour dépanner. Je ne viens pas pour faire la révolution. J'accepte de travailler avec le staff en place avec qui aujourd'hui je travaille en parfaite harmonie. Au bout de dix jours, je rencontre le responsable du centre, Samuel Fenillat pour lui dire que je suis à sa disposition pour apporter mon expérience. (...) En septembre, la direction me propose une prolongation d'un an et aussi de mettre en place une politique sportive plus globale. J'accepte. En novembre, je rencontre Samuel pour lui exposer ma vision des choses mais je lui propose qu'on fasse une réunion de travail en janvier (qui n'aura pas lieu). Ce que je remarque, c'est que la relation entre formation et Vahid (Halilhodzic) était tendue. Inexistante avec Ranieri. Et compliquée avec Conceiçao », ce que réfutent par ailleurs les formateurs. Christian Gourcuff n'oublie pas d'évoquer les cas des jeunes et les illustre avec les exemples de Louza, Basila ou encore Youan qui eux, participent aux rencontres en Ligue 1. « En général une séance par semaine, j'essaie d'intégrer des jeunes. J'ai aussi des relations hebdomadaires avec Pierre Aristouy (le coach de la réserve). Et puis si mon projet de politique sportive globale avait été validé par tout le monde, je me serais plus impliqué ! Mais il y a eu un rejet avant même que je l'expose. » De son côté, Stéphane Ziani évoque lui, une « impossibilité de discuter avec lui car il est était buté et pas à l'écoute ». Selon 20 minutes, Christian Gourcuff et Stéphane Ziani ne sont pas les seuls impliqués dans ces rapports difficiles puisque Pierre Aristouy et Patrick Collot, l'adjoint de Gourcuff, ont eu un échange houleux la semaine dernière. Joint, le coach de la réserve parle quant à lui, d'une « discussion animée sur un sujet où nous avions des points de discordance. » Ambiance au sein de la maison jaune...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.