L1 - Nantes : Waldemar Kita a discuté pour Grzegorz Krychowiak

L1 - Nantes : Waldemar Kita a discuté pour Grzegorz Krychowiak©Media365

Robert LANGER, publié le lundi 07 août 2017 à 17h25

Waldemar Kita, le président de Nantes, a essayé de récupérer le milieu de terrain parisien Grzegorz Krychowiak. Mais, en manque de temps avec le club de la Capitale, souhaite apparemment retourner à l'étranger en cas de départ confirmé lors de cette période de mutations. Une information dévoilée par le boss des Canaris.



Passé par Nantes lors de la saison 2011-12, le milieu de terrain récupérateur international polonais Grzegorz Krychowiak (27 ans, Paris Saint-Germain) a visiblement laissé un bon souvenir. En effet, Waldemar Kita, le président des Canaris, a essayé de récupérer l'ancien joueur du FC Séville lors de cette période de mutations. Lié jusqu'en juin 2021 avec le club de la Capitale, le natif de Gryfice est sur le marché, mais sa priorité va aujourd'hui à l'étranger, où Valence apprécie notamment son profil.
Kita : « Krychowiak nous conviendrait parfaitement »
« Je voulais prendre Grzegorz Krychowiak, a expliqué le boss du FCN au média polonais Sport. J'ai discuté avec le PSG et le joueur. Il préfère aller à l'étranger, en Espagne ou en Italie. Dommage ! Il s'est relancé chez nous lorsque Bordeaux, où il cirait le banc, l'a prêté. Pour moi, c'est un joueur très professionnel. Il est au PSG depuis un an désormais, mais il ne joue pas de façon régulière. Il nous conviendrait parfaitement. Nous sommes à la recherche d'un six. Mais Grzegorz a son plan de carrière en tête, le prestige et le niveau sportif entrent en compte. J'avoue que je savais que ce serait difficile au PSG, il y aura toujours un Verratti ou un Matuidi devant lui. » Après avoir raté Gaston Ramirez, qui a fini par s'engager avec le Sampdoria Gênes, les Nantais peuvent donc faire une croix sur une nouvelle cible.

 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.