L1 - Nantes : Sergio Conceiçao a été présenté à la presse

L1 - Nantes : Sergio Conceiçao a été présenté à la presse©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 11 décembre 2016 à 17h23

Le nouvel entraîneur de Nantes, Sergio Conceiçao, s'est présenté devant la presse et a évoqué ses attentes avec les Canaris. Le Portugais a également parlé de son caractère.

Pas en terre inconnue
Sergio Conceiçao ne débarque pas dans un pays de football qui lui est étranger. A l'entendre, le technicien portugais connait bien les spécificités de la L1, et pas seulement les équipes les plus médiatiques.
« Je connais le foot français. Nantes est un club historique. Au Portugal, on est passionné de foot. Je ne connais pas seulement Nantes, mais toutes les équipes en France. »
Une opportunité immanquable
Libre depuis juin dernier et la fin de sa collaboration avec le Vitoria Guimaraes, l'ancien milieu offensif international ne s'est pas posé la moindre question au moment d'accepter la proposition du président Waldemar Kita. Bien au contraire.
« C'est magnifique. Je n'ai pas hésité, je suis venu tout de suite. Je suis habitué à ces situations. Si le club était mieux, je ne serais pas là. »
Du pain sur la planche
Sergio Conceiçao a expliqué à son auditoire avoir visionné tous les matchs du FC Nantes depuis le début de la saison. Un travail d'ascète dont il a tiré plusieurs conclusions, en espérant qu'il aura le temps d'inverser la tendance.
« Il y a beaucoup de choses qu'on doit travailler, offensivement, défensivement. Ça ne se fera pas en 3 jours ou 2 semaines. Il faut faire en sorte que l'équipe ait un autre comportement sur le terrain. Je ne dis pas que c'est la faute de l'ancien coach. C'est la faute de tout le monde, les joueurs aussi. Je connais tout le monde dans cette équipe. »
Une méthode stricte
Sergio Conceiçao a livré certaines de ses pistes de réflexion sur sa manière d'amener de la rigueur au quotidien au sein du club. Ce qui pourrait bouleverser les habitudes de l'effectif.
« On prendra le petit-déjeuner ensemble tous les jours. Les joueurs seront pesés tous les jours. Il faut être ensemble tout le temps. Il faut passer du temps aussi avec la famille, mais on a besoin de discipline, de rigueur. Un mètre fait la différence sur le terrain. »
La gagne avant tout
L'ex-coach de Coimbra ou de Braga n'a pas voulu s'étendre sur sa philosophie de jeu. Surtout que pour lui, la priorité est d'abord de prendre des points avant de penser à bien jouer.
« J'aime le style agressif. Défensivement, tout le monde doit respecter les principes pour être dangereux offensivement. La possession, si c'est pour être joli... Pour le moment, il faut gagner, car on est en position délicate. Avec un classement, plus haut, ce serait différent. Pour le moment, je dois penser en termes de points. »
Un caractère assumé
Passé comme joueur par le FC Porto, la Lazio Rome, l'Inter Milan, Parme ou encore le Standard de Liège, le natif de Coimbra arrive à Nantes avec une réputation sulfureuse. Une étiquette qu'il assume, même s'il parle d'une incompréhension avec les médias dans son pays.
« Je ne suis pas un ange. Je vis les choses avec intensité, passion. Je ne vais pas changer mon caractère. Je m'en fous de l'arbitre. Je parle avec mon staff. Au Portugal, parfois, on n'est pas bien compris. Je dis la même chose à un joueur de 19 ou 32 ans. »
Pas de crainte avec les supporters
Les supporters du FC Nantes, la Brigade Loire en tête, figurent parmi les plus chauds de France et n'hésitent pas à faire entendre leur mécontentement quand les résultats ne sont pas à la hauteur. Là encore, pas de quoi effrayer Sergio Conceiçao.
« Je sais que les supporters sont chauds. J'aime bien ça, la bonne pression qui vient des tribunes. On n'a pas parlé avec le président de la pression. Mais on m'en a parlé avant de signer. Je n'ai pas peur. J'ai joué en Italie, j'ai joué partout des derbies incroyables. »
Pas d'attente par rapport au Mercato
Sergio Conceiçao ne fait pas du Mercato hivernal une priorité. Recruter n'est pas forcément le remède à tous les maux nantais selon lui.
« Je ne suis pas d'accord avec ce Mercato de janvier. Il faut bien connaître le groupe, travailler 3-4 semaines et après l'opinion sera peut-être différente d'aujourd'hui. L'entraîneur doit choisir les joueurs. Les choix, c'est moi, c'est normal, c'est partout comme ça. Il faudra prendre des joueurs pour jouer tout de suite, qui s'intègrent immédiatement. On n'a pas le temps. »

 
5 commentaires - L1 - Nantes : Sergio Conceiçao a été présenté à la presse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]