L1 - Nantes : La recrue la plus chère de l'histoire du club débarque ce lundi

L1 - Nantes : La recrue la plus chère de l'histoire du club débarque ce lundi©Media365

Rédaction , publié le lundi 20 août 2018 à 10h30

Selon Presse Océan, le FC Nantes va enregistrer l'arrivée d'Anthony Limbombe, en provenance du FC Bruges. Le Belge va devenir le joueur le plus cher de l'histoire des Canaris.

Dans toute son histoire, le FC Nantes n'avait jamais dépensé plus de six millions d'euros pour s'offrir un joueur. Même la somme déboursée, au début des années 2000, pour arracher Ariza Makukula, la recrue la plus chère de l'histoire du club, à Salamanque, n'avait pas atteint ce montant. Ce lundi, les Canaris vont quasiment doubler la mise. Car selon nos confrères de Presse Océan, la direction nantaise a bouclé le transfert d'Anthony Limbombe contre un chèque record atteignant les dix millions d'euros, hors bonus. L'ailier, qui débarque en provenance du FC Bruges, devrait passer sa visite médicale dans la journée, avant de parapher un contrat de cinq ans. Lucas Evangelista, Fabio, Gabriel Boschilia, Majeed Waris, Matt Miazga... rarement le FCN avait donné autant de moyens à un nouvel entraîneur. La Maison Jaune a poussé la tendance jusqu'à consentir un effort historique pour doubler la concurrence de clubs bien plus agressifs sur le marché, comme Southampton, l'Olympique Lyonnais ou le Stade Rennais.

Limbombe, aux portes de la sélection avant la Coupe du Monde

Âgé de 24 ans, Limbombe a été l'une des grandes révélations du championnat belge, inscrivant six buts et délivrant six passes décisives, et décrochant notamment le Soulier d'Ebène. Roberto Martinez avait même fait appel à lui pour la première fois en mars dernier, vantant « ses qualités d'ailier ». Pour la Coupe du Monde, le sélectionneur des Diables Rouges lui avait finalement préféré Yannick Ferreira-Carrasco, plus expérimenté, pour évoluer au poste de piston gauche dans un schéma en 3-5-2. Avec l'arrivée du natif de Bilzen, le secteur offensif nantais sera très fourni. Reste donc à savoir s'il facilitera le départ de Valentin Rongier, installé en meneur de jeu par Miguel Cardoso mais visé par l'Olympique de Marseille. Dans ce cas, la prise de risque des Canaris apparaitrait moins surprenante. Ou plus calculée.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU