L1 - Nantes : 11 minutes de silence pour la Brigade Loire

L1 - Nantes : 11 minutes de silence pour la Brigade Loire©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 17 octobre 2018 à 23h00

Après le limogeage de Miguel Cardoso et l'arrivée de Vahid Halilhodzic, la Brigade Loire 1999 appelle à une grève des encouragements pour l'affiche de samedi soir contre Toulouse (10eme journée de Ligue 1). « Que les choses soient claires : ni les joueurs, ni l'entraineur ne sont concernés par les propos ci-dessus. Le mal qui ronge notre club est bien loin du rectangle vert », peut-on lire dans un communiqué publié ce mercredi. Waldemar Kita, le président des Canaris, est plus que jamais dans le collimateur.

Communiqué de la Brigade Loire 1999

Sans surprise, le nom du FC Nantes s'est retrouvé associé, ces dernières semaines, à une énième situation totalement hallucinante. A mille lieux du football et de l'esprit qui a forgé, pendant près de 60 ans, notre club, un nouvel entraîneur a fait les frais d'une gestion incompétente et intrusive. Une énième illustration de la déchéance perpétuelle du FC Kita, à tous les niveaux.

Nombreuses sont les sollicitations de boycott, de contestation. Nous les entendons, et les comprenons : nous aimerions ne plus rien avoir en commun avec ces odieux personnages qui pourrissent le FCN de l'intérieur depuis tant d'années. Mais notre présence est plus que jamais capitale : nous ne pouvons leur laisser le champ libre, ni tirer un trait sur ce blason et ces couleurs. Si nous ne nous élevons plus contre cette aberration permanente, qui le fera ? Si nous ne luttons pas contre la destruction de notre stade et la pérennisation du FC Kita, qui le fera ? Notre place est au stade. Notre colère et notre écœurement ne doivent pas laisser place à l'indifférence. Au lendemain d'un nouveau départ, nous serons les seuls à être encore là.

Samedi, pour la réception du Toulouse FC, la Brigade Loire observera 11 minutes de silence, pour symboliser ces 11 dernières années. Nous encourageons tous les supporters nantais qui n'ont pas encore cédé à l'indifférence mais qui n'acceptent pas cette gestion calamiteuse, à nous suivre dans cette démarche, et à faire entendre leur voix à la 11eme minute du match. Que les choses soient claires : ni les joueurs, ni l'entraineur ne sont concernés par les propos ci-dessus. Le mal qui ronge notre club est bien loin du rectangle vert.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.