FC Nantes : 300 supporters nantais à la Beaujoire

FC Nantes : 300 supporters nantais à la Beaujoire©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le dimanche 20 décembre 2020 à 19h07

À l'initiative de la Brigade Loire, une nouvelle manifestation s'est déroulée, cette fois dans le calme, à la Beaujoire, en marge de la réception du SCO Angers ce dimanche après-midi. Environ 300 supporters nantais ont réclamé, à l'unisson, le départ du président Waldemar Kita.


Une semaine après les incidents survenus en amont du match contre Dijon, entre des supporters nantais et des CRS lors d'une manifestation contre Waldemar Kita, le président du FC Nantes, un nouveau rendez-vous similaire était programmé ce dimanche. Cette fois, la Brigade Loire, l'organisateur de ce rassemblement avait prévenu tout ceux qui souhaitaient s'y rendre : cet événement serait statique et dans le calme. À quelques heures de la rencontre face au SCO d'Angers, près de 300 supporters nantais ont répondu à l'appel et se sont positionnés près de l'arrêt de tram de La Beaujoire à plusieurs mètres du stade et des CRS présents. Comme prévu, ce rassemblement s'est déroulé dans le calme et sans incident. De nombreuses banderoles ont été déployées à cette occasion pour dénoncer la gestion du club par l'homme d'affaires polonais et réclamer son départ. On pouvait y lire notamment « Fin de règne pour la mafia Kita » ou encore « salariés, partenaires, anciens : soutien à ceux qui ne cautionnent pas la mafia Kita ! Kitaout ! »

Lors de cette manifestation, un tract a également été distribué à l'initiative de la Brigade Loire, auteure du texte, pour faire part du triste bilan du FC Nantes et de sa gestion. « Le FC Nantes est aujourd'hui un radeau à la dérive, placé au seul service des magouilles de la famille Kita et de ses sbires, peut-on lire sur ce document. Le principal groupe de supporters nantais dresse une liste de ses constatations : « Évasion fiscale, transferts frauduleux, menaces et promenades en hélicoptères : voilà ce qui fait désormais le quotidien de notre club » avec un seul mot d'ordre : « Le départ immédiat de la famille Kita et de ses affidés. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.