Disparition de Sala : Le président de Nantes s'exprime longuement

Disparition de Sala : Le président de Nantes s'exprime longuement©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 23 janvier 2019 à 19h40

Interrogé par RTL mercredi soir, Waldemar Kita, le président du FC Nantes, s'est effondré en évoquant son ancien joueur Emiliano Sala, porté disparu depuis 48 heures.

Sa première réaction, au micro de CNews, avait laissé transparaître une certaine froideur. Parce que Waldemar Kita venait à peine d'apprendre la disparition d'Emiliano Sala et qu'il n'avait pas encore réalisé ce qu'elle représentait. Alors ce mercredi soir, le président du FC Nantes s'est à nouveau exprimé au sujet de son ancien joueur sur RTL. La voix déformée par l'émotion, parfois en pleurs, il a dit son angoisse, mais aussi son espoir de retrouver l'Argentin en vie. « Les heures sont longues. Nous prions pour Emiliano. En plus c'était un garçon très croyant. Nous pensons très fort à lui et gardons un grand espoir. J'ai une pensée très émue pour lui, sa famille, les joueurs et supporters. Il était aimé par tout le monde. »

Kita souhaite un miracle

« On peut avoir un peu d'espoir. Il a peut-être une étoile... Même si c'est 1%, c'est important, a insisté Waldemar Kita sur RTL. Je n'ai pas de mots parce que si c'est vraiment fini, c'est une tragédie. Les recherches se poursuivent (ndlr : elles ont été suspendues ce mercredi soir à la nuit tombée). Il y a peut-être un espoir pour croire qu'on puisse encore le revoir. Un miracle en fait... » Puis le président nantais a raconté quel homme était Emiliano Sala lorsqu'il portait le maillot des Canaris (de juillet 2015 à janvier 2019). « C'est un grand homme, un grand joueur, une belle personne, quelqu'un d'attachant, de discret. Il s'est toujours accroché pour réaliser ses rêves. Il était très content de partir, parce que c'est l'évolution normale dans le football, et on était très heureux pour lui », a-t-il expliqué au sujet de son transfert à Cardiff.

Kita veut aider la famille de Sala

« C'était compliqué parce qu'il y a quelques années (il pleure), j'ai trouvé ce garçon, d'un grand gabarit, qui m'a frappé par sa générosité. J'ai un gros problème, c'est que je travaille avec des gens et que je m'attache à eux. Il fallait qu'il aille plus loin, c'était normal. Il voulait aider sa famille », a poursuivi le patron des Canaris. Alors que le club réfléchit à un hommage à rendre à son ancien buteur, Waldemar Kita veut lui y associer la famille du joueur. « On parle d'un garçon de 28 ans qui était aimé par tout le monde. (En pleurs) C'était lui... On va réfléchir à l'hommage qu'on peut lui rendre, à lui et à sa famille. On est en train de les contacter. Ils sont à l'étranger, ils ne connaissent pas forcément bien l'Europe. Si on peut les aider, même financièrement, on les aidera, » a-t-il promis ce mercredi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.