L1 - Nancy : Pour se maintenir, Pablo Correa peut miser sur Maouassa

L1 - Nancy : Pour se maintenir, Pablo Correa peut miser sur Maouassa©Media365

Geoffrey Steines, publié le samedi 18 mars 2017 à 08h16

Ce n'est pas commun pour un joueur de 18 ans, mais Faitout Maouassa en a vu d'autres. Nancy a beau disputer samedi un match ultra important dans la course au maintien en L1, avec la réception de Lorient (20h00), la pépite de l'ASNL ne s'en fait pas une montagne pour autant.

Ce n'est pas commun pour un joueur de 18 ans, mais Faitout Maouassa en a vu d'autres. Nancy a beau disputer samedi un match ultra important dans la course au maintien en L1, avec la réception de Lorient (20h00), la pépite de l'ASNL ne s'en fait pas une montagne pour autant. La force de l'expérience, assure-t-il dans un entretien diffusé sur le site officiel du club lorrain. « Ce rendez-vous ne me fait pas peur. Grâce à mes matchs avec la sélection nationale notamment, j'ai appris à gérer le stress. » Champion d'Europe avec l'équipe de France U17 en 2015, puis avec les U19 en 2016, Maouassa sait comment aborder les matchs couperets, les duels sans retour. Ce ne sera pas le cas ce week-end, il restera encore huit journées de championnat derrière. Une victoire nancéienne enfoncerait néanmoins Lorient, qui reste sur cinq défaites consécutives, quand le résultat inverse rebattrait totalement les cartes dans le bas du tableau.
Maouassa : quatre titularisations sur les sept dernières journées
Tout ça, Maouassa ne peut l'ignorer. Sauf que le natif de Villepinte est entré dans le grand monde avec l'insouciance de ces jeunes années. Sa carrière professionnelle n'en est encore qu'à ses balbutiements (16 rencontres en équipe première en tout), mais elle s'accélère depuis deux mois. Après s'être contenté d'une seule apparition en L1 sur toute la phase aller (54 minutes à Lille), il reste sur deux titularisations consécutives, quatre sur les sept dernières journées. A chaque fois avec une défaite à la clé, ce qui ne l'empêche pas de gagner en confiance match après match. « Avec plus de temps de jeu, on s'affirme davantage sur le terrain, souffle le numéro 17 de l'ASNL. Je le ressens d'abord beaucoup sur le plan physique, où je parviens plus facilement à renouveler les efforts. Ça joue aussi sur la confiance. Je pense que c'est parti d'une discussion avec le coach lors de nos trois déplacements au mois de décembre. Il m'a expliqué qu'il attendait plus de moi. Cela été un gros déclic. »
Un match-référence contre le PSG
Une prise de conscience flagrante au Parc des Princes, quand Nancy avait été tout proche de réaliser un énorme coup contre le PSG (1-0). Positionné en milieu relayeur, Maouassa s'était chargé d'un marquage quasi individuel sur Marco Verratti et avait limité l'influence du milieu parisien. Il s'était aussi projeté vers l'avant avec gourmandise et avait même cadré un tir qui avait obligé Kevin Trapp à la parade. Un match-référence, incontestablement. « J'ai l'impression d'avoir réussi là-bas mon meilleur match en professionnel, mais je ne dois surtout pas m'arrêter là. Je dois plutôt me dire que je dois être capable de rééditer une performance similaire face aux autres équipes. » A commencer par Lorient samedi. Une rencontre qu'il débutera certainement comme titulaire, au lendemain de sa prolongation de contrat pour une année supplémentaire, soit jusqu'en 2020. Reste à savoir dans quel rôle.
Attaquant, latéral, milieu offensif...
Parce que Maouassa a l'atout de la polyvalence. Attaquant efficace en équipes de jeunes à Argenteuil, comme il l'explique lui-même, il a reculé comme latéral gauche « au pôle espoir puis lors de première année au centre de formation de l'ASNL ». Il s'y est imposé dans les sélections de jeunes, et pourtant, c'est un autre poste qui a sa préférence. « En ce moment, je me sens vraiment plus à l'aise à ce poste de milieu offensif. J'aime bien me positionner dans le couloir droit pour rentrer sur mon pied gauche. » Le tout dans l'espoir d'être décisif dans le sprint final, alors qu'il n'a pas encore le moindre but ou passe décisive au compteur en L1. « Disons que je tente beaucoup. J'espère que c'est une qualité. Depuis que je suis gamin, j'ai toujours été attiré par le but adverse. » Nancy ne s'en plaindra pas. Surtout si ça l'aide à conquérir son maintien en fin de saison.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - L1 - Nancy : Pour se maintenir, Pablo Correa peut miser sur Maouassa
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]