Rester ou partir ? Ruben Aguilar (Montpellier) ne ferme aucune porte

Rester ou partir ? Ruben Aguilar (Montpellier) ne ferme aucune porte©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le samedi 20 juillet 2019 à 08h56

Un temps annoncé proche de Monaco, Ruben Aguilar est pour l'instant toujours un joueur de Montpellier. Depuis les Etats-Unis où il participe aux EA Ligue 1 Games, le latéral droit s'est confié sur son avenir.

Il y a quelques semaines, la possibilité de voir l'AS Monaco faire coup double avec Montpellier existait vraiment. Les Monégasques avaient dans le viseur Benjamin Lecomte et Ruben Aguilar pour venir renforcer un effectif encore touché par une dernière saison compliquée. Finalement, seul le portier de l'équipe de France a rejoint le Rocher tandis que son partenaire de chambre dans l'Hérault s'est lui envolé pour les Etats-Unis afin de participer aux EA Ligue 1 Games. Alors coup de bluff ou véritable intérêt monégasque ? Le latéral droit (26 ans) a confirmé qu'il y a bien eu des discussions avec Leonardo Jardim. « Il y a eu des contacts, a-t-il confié à RMC Sport. Des offres qui ont été refusées. Mais pour l'instant, c'est en stand-by. » Son transfert vers Monaco à demi-avorté, Aguilar n'en reste pas moins attractif sur le marché des transferts. Présent également au tournoi organisé par la LFP, Marseille a pu voir de plus près les prestations de l'ancien Auxerrois. Malgré des finances réduites, les Olympiens se seraient positionnés. « Marseille, c'est un top club français, concède-t-il. Tous les joueurs ici à Montpellier ont envie de jouer dans un grand club. Ce qu'on entend peut être faux aussi... Le plus important aujourd'hui, c'est d'être à Montpellier. »

Aguilar ne veut pas faire le mauvais choix

Préférant alterner entre le chaud et le froid concernant son avenir, Aguilar ne veut pas se fermer de portes. Malgré deux saisons complètes à la Mosson, celui qui est suivi par le staff de Didier Deschamps ne voit pas d'un mauvais œil la possibilité de rester une année de plus à Montpellier surtout après la saison dernière réussie. « Ici, je suis bien aimé. On me fait confiance. Le président, le staff, le coach, mes coéquipiers aussi, explique-t-il. Je n'ai pas envie de partir n'importe où. Je sais ce que je vais perdre. Et souvent, on ne sait pas ce qu'on va retrouver. Je suis très bien ici. » Malgré la perte de Lecomte, le MHSC a montré avec l'arrivée de Téji Savanier ou les achats définitifs d'Andy Delort et Gaëtan Laborde qu'il se voulait ambitieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.