L1 - Montpellier : Devant, le MHSC a encore tout à prouver

L1 - Montpellier : Devant, le MHSC a encore tout à prouver©Media365
A lire aussi

Sylvian Baudry, publié le samedi 18 août 2018 à 07h00

Le MHSC se déplace ce samedi à Amiens. Pour marquer leurs premiers points en Ligue 1 cette saison, Michel Der Zakarian et ses hommes vont devoir trouver la bonne formule avec une attaque en chantier.

C'est une rengaine que Michel Der Zakarian connaît depuis ses années nantaises. Les difficultés de ses équipes à marquer des buts (voire à produire du « beau » football) lui reviennent régulièrement aux oreilles. A l'heure d'affronter Amiens ce samedi au stade de la Licorne (20h00), on n'en est pas encore là, malgré la défaite inaugurale à La Mosson, contre Dijon (1-2). Mais encore une fois, le secteur offensif montpelliérain est en plein façonnage.



36 buts la saison dernière
La troisième pire attaque de Ligue 1 l'an passé (36 buts) va vraisemblablement perdre son meilleur scoreur du précédent exercice, Giovanni Sio. Titulaire contre Dijon, l'Ivoirien, qui a mollement salué son entraîneur au moment de sa sortie (et a dû revenir pour le faire avec plus de conviction), ne devrait pas être conservé. Les Suisses de Sion et des clubs de MLS seraient sur les rangs. Le très rapide Isaac Mbenza (8 buts la saison dernière) a pris le même chemin que Steve Mounié un an plus tôt, direction Huddersfield. Pour pallier ces départs, qui représentent pile la moitié des buts inscrits l'an dernier dans l'élite, le MHSC a misé sur des éléments de Ligue 1 sauce sud-ouest. Arrivé en prêt de Toulouse, où il a trouvé cinq fois les filets en 2017-18, Andy Delort a pu se rôder avec ses nouveaux coéquipiers. Jeudi, le Bordelais Gaëtan Laborde a suivi avec pertes et fracas du côté girondin. Âgé de 24 ans, le natif de Mont-de-Marsan compte neuf réalisations en championnat en deux saisons chez les pros. «  Ce n'est pas le même profil de joueur de pure vitesse, tel que pouvait l'être Isaac (ndlr : Mbenza), prévient MDZ. Mais il est puissant, se déplace bien, aime faire des appels en profondeur et a un bon jeu de tête. Avec Andy, ils peuvent jouer tous les deux devant. Gaëtan peut même jouer côté gauche. »



L'indéboulonnable Camara
Malgré ce secteur offensif en pleine reconstruction, le technicien franco-arménien n'a pas oublié l'essentiel, qui a selon lui fait défaut il y a une semaine : « Il faut être beaucoup plus compact, et l'être sur tout le match », a-t-il martelé jeudi en conférence de presse. Crucifié samedi dernier par Senou Coulibaly à la 91eme minute, l'ex-entraîneur du FC Nantes attend plus de rigueur défensive de la part de ses joueurs. Et devant, s'il ne lance pas Gaëtan Laborde, qui est bien dans le groupe, d'entrée à Amiens, il pourra toujours compter sur Souleymane Camara (35 ans). Pour sa neuvième saison du côté de la Paillade, le Sénégalais aux 73 buts pour Montpellier (à 11 longueurs du record de Laurent Blanc), est lui toujours bien là...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.