Wenger l'a confirmé : Arsenal a bien proposé 100M d'euros à Monaco pour Lemar

Wenger l'a confirmé : Arsenal a bien proposé 100M d'euros à Monaco pour Lemar©Media365

Rédaction , publié le dimanche 03 septembre 2017 à 11h19

Invité par Téléfoot, Arsène Wenger, le manager d'Arsenal, l'a affirmé : Arsenal a bel et bien proposé 100M d'euros à Monaco pour faire venir Thomas Lemar. Et c'est l'attaquant français qui a refusé de signer chez les Gunners...

Sans langue de bois et de façon très concise, Arsène Wenger, manager d'Arsenal, a répondu à la question posée par Christian Jeanpierre, présentateur de Téléfoot. "Avez-vous proposé 100M d'euros à Monaco pour Thomas Lemar ?" L'entraîneur des Gunners a très simplement répondu "oui". Ce que la presse en général avait alors soupçonné est bien confirmé : Arsenal a tout tenté, en vain, pour s'arracher les services de la pépite tricolore, tout simplement énorme avec les Bleus jeudi dernier contre les Pays-Bas.

Wenger est même allé un peu plus loin. Il a affirmé que c'était bien le joueur qui avait refusé de signer pour le club londonien puisque l'AS Monaco avait évidemment accepté les 100 millions posés sur la table, difficilement refusables. S'il n'a pas encore trouvé les arguments pour faire venir le jeune attaquant monégasque du côté d'Arsenal, Wenger l'a également souligné, Arsenal reviendra prochainement à la charge pour Thomas Lemar...
Par Quentin Ramelet

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Wenger l'a confirmé : Arsenal a bien proposé 100M d'euros à Monaco pour Lemar
  • Il a raison tête sur les épaules on accumule de l'expérience puis on part logique si il est vraiment bon dans un an il vaudra la même chose si se n'est plus.

  • si c'était le barca il aurait dit oui ..

  • Il a la tête sur les épaules. Pas comme d'autres qui affirme demeurer encore une année dans un club formateur et qui répondent à l'appel de l'argent.