Pas aidé par le calendrier, l'ASM choisit de ne pas polémiquer

Pas aidé par le calendrier, l'ASM choisit de ne pas polémiquer©Media365

Rémi Farge, publié le vendredi 21 septembre 2018 à 07h18

Monaco va disputer ce vendredi soir contre Nîmes (20h45) son troisième en sept jours. Par rapport au PSG et à Lyon, les deux autres clubs engagés en Ligue des Champions, les hommes de Leonardo Jardim ne sont absolument pas protégés, mais le club du Rocher a d'autres soucis en tête pour le moment.

Par le passé, Leonardo Jardim s'est souvent emporté contre le calendrier surchargé réservé à son équipe, moins protégée que d'autres clubs français comme le Paris Saint-Germain. Mais en ce début de saison, le technicien portugais a d'autres soucis en tête. Après une bonne entame à Nantes, son équipe n'avance plus. Pire, les quatre matchs consécutifs sans succès en Ligue 1 ont été amplifiés par une courte mais logique défaite contre l'Atlético de Madrid en Ligue des Champions mardi (1-2). Mardi, c'était il y a trois jours. Et voilà Radamel Falcao et ses coéquipiers déjà de retour sur le terrain pour affronter Nîmes dans le cadre de la 6eme journée de L1.

Le timing est serré et assez incompréhensible. Samedi, à 17h00, Lille recevra Nantes au stade Pierre-Mauroy sur l'antenne du groupe Canal+, soit le même diffuseur que Monaco-Nîmes. Dès lors, on est en droit de se demander pourquoi le match entre le LOSC et le FCN n'a pas été programmé le vendredi, pour permettre aux Monégasques de bénéficier de presque 24 heures de repos en plus. Sans compter que lors du week-end précédent, l'ASM a dû jouer son match de championnat à Toulouse (1-1) le samedi soir à 20h00, pour disputer une première rencontre de Ligue des Champions trois jours plus tard. Le PSG, qui jouait aussi le mardi en C1, avait été programmé le vendredi soir contre Saint-Etienne (4-0), quand Lyon, qui ne rejouait pas avant le mercredi, a pu profiter de la case du samedi après-midi à Caen (2-2).

A l'arrivée, le différentiel est flagrant. Le PSG, qui rejouera dimanche à Rennes, aura joué trois matchs en dix jours. Lyon, qui accueillera Marseille dimanche soir au Groupama Stadium (logique vu l'affiche), aura disputé trois rencontres en neuf jours. Et Monaco aura de son côté enchaîné trois matchs en... sept jours ! Pourtant, Leonardo Jardim ne s'en formalise pas. « Une équipe de foot, c'est 11 joueurs avec 7 remplaçants. C'est un collectif. On va enchaîner un match tous les trois jours et avec notre groupe, cela va permettre de faire des changements », a répondu l'entraîneur monégasque en conférence de presse. Pourtant, ce n'est pas la profondeur qui caractérise l'effectif de l'ASM en ce moment. Certes, Aleksandr Golovin revient ce vendredi, mais Rony Lopes et Stevan Jovetic manquent toujours à l'appel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.