Monaco : De nouvelles révélations embarrassantes de Mediapart

Monaco : De nouvelles révélations embarrassantes de Mediapart©Media365

Rédaction , publié le mardi 13 novembre 2018 à 10h40

Medipart met en lumière les arrangements de Monaco avec la loi pour recruter des joueurs mineurs.

Depuis l'arrivée de Dmitri Rybolovlev à la tête du club, l'AS Monaco a fait du trading de jeunes joueurs sa spécialité, et même son modèle économique. Ces dernières années, les ventes de Kylian Mbappé, Thomas Lemar, Benjamin Mendy ou encore Bernardo Silva ont rapporté des centaines de millions d'euros au club de la Principauté. Alors, pour continuer à vendre des pépites un peu partout en Europe, Monaco tente de recruter très tôt de jeunes joueurs prometteurs, dans l'espoir de les faire progresser pour ensuite les revendre à prix d'or. Sauf que ce modèle s'est parfois accompagné d'arrangements avec la réglementation en vigueur pour les mineurs, révèle ce mardi Mediapart, en s'appuyant sur les Football Leaks. La loi interdit en effet qu'un contrat avec un mineur donne lieu à une « rémunération ou indemnité », et stipule qu'aucun « avantage » ne doit être octroyé à un intermédiaire ou à une personne « agissant au nom et pour le compte du mineur ». Or les révélations de Mediapart montrent que les dirigeants monégasques n'ont pas toujours respecté ce point-là.

Des mails qui font tâche


Ainsi, en 2017, des échanges de mails internes détaillent les gratifications proposées à la famille d'un garçon de 12 ans. Comme il lui est impossible de signer un contrat aspirant ou apprenti avant d'avoir 15 ans, l'ASM propose des primes anticipées accompagnées d'aides au logement et à la scolarité. Le tout fait l'objet d'un accord « sous seing privé ». Un type d'accord que la LFP ne reconnait. Dans d'autres mails de la même année, il est question d'un « versement de 15 000 € pour la famille », à transférer « sur le compte de la maman » d'un joueur de 14 ans. Sollicitée par Mediapart, la direction monégasque défend ces pratiques, et assure qu'elles ont pour but « de les (ndlr : les joueurs mineurs) fidéliser dans l'espoir qu'ils rejoignent notre effectif professionnel. » Ce n'est pas la première fois que le champion de France 2017 est cité dans les Football Leaks ces derniers jours. La semaine passée, les négociations complexes autour du prêt de Kylian Mbappé au PSG avaient été détaillées par Mediapart, tout comme les manœuvres du président Dmitri Rybolovlev pour contourner le fair-play financier. « Je n'apprécie pas la manière. On ne peut pas se procurer des millions de documents de manière illégale », s'était alors insurgé le vice-président Vadim Vasilyev auprès de Nice-Matin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.