L1 : Monaco peste contre l'arbitrage

L1 : Monaco peste contre l'arbitrage©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ : publié le lundi 04 novembre 2019 à 09h35

Défait sur la pelouse de Saint-Etienne, l'AS Monaco ne décolérait pas après la rencontre. Pour les Monégasques, l'arbitre a décidé du sort du match.



Après le succès dans le rugby, la vidéo devait apporter cette part d'équité dans le football afin que les rencontres ne soient plus lésées à cause d'erreurs d'arbitrage pour un hors-jeu ou une main non sifflée. Finalement, la recherche de vérité est tellement poussée loin que l'utilisation du VAR en devient presque ridicule avec des matchs arrêtés pendant de longues minutes pour un pied qui dépasse de deux centimètres. L'usage de la vidéo a finalement rendu les décisions litigieuses des arbitres encore plus sujettes à discussion et la rencontre entre Saint-Etienne et Monaco dimanche n'y a pas échappé. Repartis du Forez avec une courte défaite (1-0), les Monégasques ne digèrent pas de s'être fait flouer par l'arbitre. Ils estiment qu'une faute sur Benjamin Henrichs n'a pas été sifflée sur le but stéphanois malgré l'usage du VAR. « On a quatre ou cinq professionnels qui regardent les actions et ils ne sont pas capables d'aider l'arbitre. Une chose grossière que tout le monde a vue. Ce sont les arbitres qui ont donné la victoire à Saint-Etienne, s'est énervé Jardim. Bien sûr que c'est l'arbitre qui a fait la différence, je n'ai aucun doute là-dessus. L'adversaire marque un but illégal parce que la transition se fait avec une faute que tout le monde a vue. Donc qui a donné la victoire ? C'est l'arbitre bien sûr. »

Deux situations litigieuses

Ce n'est d'ailleurs pas la seule action qui prête à confusion durant cette rencontre si l'on en croit le club de la Principauté. En effet, à vingt minutes de la fin, Mr Brisard décide de sortir le carton rouge à Wesley Fofana après avoir accroché Jean-Kévin Augustin en position de dernier défenseur aux abords de la surface. Seulement, après quelques minutes de flottement, l'arbitre revient sur sa décision, averti dans son oreillette d'une position de hors-jeu de l'attaquant monégasque. Un placement illicite que même la vidéo a du mal à prouver, le tout pour une histoire de quelques centimètres, voire millimètres... « Le VAR ne changera pas les hommes, ça c'est mon point de vue de ce soir, a d'abord déploré le gardien de Monaco, Benjamin Lecomte. La deuxième chose, c'est que ça commence à être casse-pied de jouer dans des stades vides. » A 1-0 et en supériorité numérique, Monaco aurait peut-être pu inverser la tendance. Mais, personne ne le saura à cause du VAR.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.