L1 - Monaco : Ciblé sur les réseaux sociaux, Kevin N'Doram s'explique sur sa blessure

L1 - Monaco : Ciblé sur les réseaux sociaux, Kevin N'Doram s'explique sur sa blessure©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le mercredi 17 octobre 2018 à 08h26

Blessé pour les quatre prochaines semaines suite à une altercation, Kevin N'Doram a voulu faire la transparence sur cette blessure et ses raisons.

Mardi, l'AS Monaco a communiqué que son jeune espoir Kevin N'Doram allait être éloigné des terrains pour les quatre prochaines semaines après avoir été « victime d'un coup lors d'une altercation survenue ce week-end à la suite d'un accident de la route. » L'histoire aurait pu s'arrêter là mais les réseaux sociaux ont mis de l'huile sur le feu et face à la réputation et à l'image qu'il semblait renvoyé, le Monégasque a choisi de sortir du silence pour dire sa vérité. « Je ramenais un de mes amis chez lui quand une moto m'est rentrée dedans par l'arrière de ma voiture. Il était en tort, c'était vraiment clair, assure le milieu de terrain à L'Equipe. Je lui propose de faire un constat à l'amiable. Il n'a pas voulu assumer, il a commencé à nous insulter. « Soit tu prends l'intégralité du tort, soit j'appelle la police. Je lui ai répond : " ok, on les attend. " »

C'est à ce moment-là que la scène aurait dégénéré selon le fils de Japhet N'Doram. Profitant d'une attente prolongée jusqu'à l'arrivée des forces de police, le motard aurait choisi l'intimidation physique qui allait provoquer la blessure de N'Doram. « « il a pété un plomb... Il avait des bouteilles dans son coffre, qui avaient éclaté avec l'accident. Il a pris un tesson de bouteille et nous a menacés. Avec la bouteille, il m'a déchiré un tendon du triceps. Je suis allé à l'hôpital directement », poursuit celui qui a joué 3 matchs de Ligue 1 cette saison. Plus que de se poser en victime, Kevin N'Doram a livré sa version des faits afin de ne pas « être perçu comme quelqu'un qui pose problème » conclut-il dans le quotidien sportif. En tout cas, Thierry Henry devra se passer de ses services pendant un mois pour l'opération reconstruction sur le Rocher.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.