L'avenir de Jardim se joue maintenant

L'avenir de Jardim se joue maintenant©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le samedi 21 septembre 2019 à 07h15

Sur la sellette, Leonardo Jardim sait l'importance de ce déplacement à Reims ce samedi. Une contre-performance et le Portugais pourrait bien faire ses valises.

Aucune victoire, deux points pris en cinq journées et surtout 14 buts encaissés. L'entame de championnat de Monaco ressemble au long cauchemar vécu par le club de la Principauté pendant tout l'exercice 2018-19. Un exercice marqué par une grande instabilité au niveau sportif, avec deux changements d'entraîneur en cours de saison. La même menace plane aujourd'hui clairement sur Leonardo Jardim, désigné par les supporters comme le principal responsable des maux de l'ASM. Interrogé en conférence de presse cette semaine, le Portugais a joué la carte de l'ironie. « Moi, ça me fait un peu rire. L'année dernière, j'ai entendu beaucoup de critiques. C'étaient les mêmes personnes qui s'enflammaient pour la méthode Jardim un an auparavant. La seule chose qui change, ce sont les résultats et le moment. Les personnes ne comprennent rien, ne jugent que sur le résultat », a soufflé l'entraîneur monégasque.

Réunion de crise entre le staff et les joueurs

Mais Jardim sait trop combien son siège est éjectable pour ne manier que l'ironie. Face aux médias, il a aussi reconnu certains torts. « Les supporters du club ont des raisons d'être mécontents, les résultats ne sont pas à la hauteur, a-t-il avoué. En même temps, nous non plus ne sommes pas contents. Le message que je veux leur lancer, c'est que nous avons des joueurs d'expérience, de qualité, mais pas encore une équipe, un collectif. On travaille pour ça », a insisté le Portugais, qui réclame du temps, comme toujours. Mais du temps, en a-t-il ?

Avant le déplacement à Reims ce samedi (20h00), Leonardo Jardim a tenté de garder la main en interne. Il a convoqué une réunion de crise avec l'ensemble de son groupe, comme l'a révélé L'Equipe. Elle a duré une heure et tous les joueurs ont pu se parler et exposer leurs griefs. Avec une demande clairement formulée : l'abandon du 4-4-2 cher à Jardim, et le retour d'une défense à trois pour solidifier une charnière trop fragile pour le moment. Pas assez borné pour partir au front en première ligne, le coach de l'ASM semble avoir entendu les demandes de son effectif et pourrait faire évoluer son onze de départ au stade Auguste-Delaune.

Jardim prêt à lâcher du lest tactiquement ?

C'est en tout cas que laissent entrevoir ses déclarations devant les médias au sortir de cette réunion. « On va essayer de trouver l'équilibre. L'important, c'est le présent, gagner des matchs. On va changer les choses en pensant à Monaco, au collectif de Monaco, pas aux individualités. On a besoin de trouver un schéma où tout le monde donne le maximum et reste performant », a expliqué l'entraîneur du champion de France 2017. Reste à savoir qui ferait les frais d'une éventuelle évolution tactique. Pour ça, il faudra attendre un petit peu. Avec les absences de Wissam Ben Yedder (touché à la hanche contre l'OM) et d'Islam Slimani (douleur au mollet à l'entraînement), les innovations vont être remises à plus tard...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.