Football Leaks : Des nouvelles révélations inquiétantes pour Monaco

Football Leaks : Des nouvelles révélations inquiétantes pour Monaco©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le lundi 19 novembre 2018 à 12h10

Mediapart a fait de nouvelles révélations concernant les Football Leaks ce lundi. Pour contourner les règles, l'AS Monaco aurait notamment conclu des contrats « sous seing privé » avec certains joueurs et agents.

Dans l'affaire des Football Leaks, Mediapart a fait une nouvelle révélation ce lundi. Le club visé est une fois de plus l'AS Monaco, qui aurait tout fait pour contourner certaines règles concernant les contrats des joueurs. Mediapart donne trois exemples bien précis : la commission des agents, le renouvellement de contrat après un nombre de matchs disputés et la réduction de la somme due au club formateur du joueur.

Augmenter la commission des agents 


Premier cas étudié, la commission payée à un agent lors du transfert de son joueur. La loi française n'autorise pas une commission supérieure à 10% du montant du transfert ou du salaire du joueur. Pour contourner cette règle, l'AS Monaco aurait donc signé un autre contrat avec les agents en question « sous seing privé. » Ils auraient été employés par le club de la Principauté pour rendre des services comme la recherche de joueurs, équipes ou encore sponsors à travers le monde. Des missions « bidons » selon Mediapart, avec pour seul but de verser une somme supérieure à la limite des 10%.

Détourner le règlement de la LFP


Deuxième cas, le renouvellement de contrat après un certain nombre de matchs disputés. Le directeur juridique de l'ASM a déclaré : « Les règlements de la Ligue de Football Professionnel ne permettent pas de conditionner une prolongation de contrat à un nombre de matchs disputés par le joueur. C'est pour cela, que les termes d'une prolongation éventuelle ne peuvent être établis que dans un accord sous seing privé. » Ainsi, les Monégasques auraient utilisé ce recours pour les contrats d'Eric Abidal et Ricardo Carvalho lors de leur arrivée en 2013. Le premier aurait eu une prolongation prévue après 25 matchs disputés alors que pour le second, le nombre était de 30.

Réduire la contribution de solidarité


Troisième et dernière révélation de Mediapart ce lundi, la réduction de la contribution de solidarité. La somme due au club formateur lors du transfert d'un joueur comme par exemple les 650 000 euros empochés par Agen lors du transfert d'Aymeric Laporte à Manchester City, ce qui avait sauvé le club lot-et-garonnais. Les Football Leaks révèlent que Monaco se serait arrangé avec l'Atlético Madrid pour le transfert de Radamel Falcao en 2013. Annoncé à 43 millions d'euros, ce changement de club aurait finalement coûté 53 millions à l'équipe monégasque avec 10 millions acquittés sur une autre facture. La contribution de solidarité due au club formateur du buteur serait donc passée de 2,65 à 2,15 millions d'euros soit une économie de 500 000 euros pour l'ASM. Un montage financier qui inquiète cependant un employé de Monaco : « Il y a un risque de pénalités de la part de la FIFA. Si elle apprend l'existence de la clause à 10 millions, on peut avoir des problèmes. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.