AS Monaco : Kovac veut "le carton plein" jusqu'à la trêve

AS Monaco : Kovac veut "le carton plein" jusqu'à la trêve©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le mercredi 16 décembre 2020 à 11h31

Avant d'affronter Lens (21h) lors de la 15e journée de Ligue 1, Niko Kovac, l'entraîneur de Monaco, a rappelé l'importance de remporter les trois prochains matchs d'ici à la trêve. Après la défaite contre Marseille samedi dernier, l'ASM n'a plus le choix.


Avant d'entamer la dernière ligne droite jusqu'à la trêve, Niko Kovac, l'entraîneur de l'AS Monaco avait formulé un désir, presqu'une requête à ses hommes : obtenir trois victoires lors des quatre prochains matchs afin d'assurer au club de la Principauté la possibilité de rivaliser avec le top 3 voire le top 4 de la Ligue 1. Manque de bol pour les Monégasques, les Marseillais, encore groggy d'un parcours en Ligue des Champions calamiteux, gardent le cap lorsqu'ils jouent en championnat. Conséquence le week-end dernier, les Phocéens se sont imposés face à la formation du Rocher (2-1) à l'Orange Vélodrome grâce à Florian Thauvin et Dario Benedetto, malgré la réduction de l'écart de Wissam Ben Yedder. Premier (léger) couac pour la bande à Kovac qui se voit donc, être obligée de remporter ses trois prochains rendez-vous pour espérer épouser au mieux, l'espérance de son entraîneur. « Si on veut rester en contact avec les premières places, on doit gagner nos trois derniers matchs de l'année, a martelé le Croate en conférence de presse ce mardi. Si ce n'est pas le cas, il pourrait y avoir un trou avec les équipes de devant. Après quatorze matches, on est sur la bonne voie en comparaison avec la saison dernière. Mais je veux plus, c'est de ça dont je parle avec les joueurs. On doit faire plus et on doit réagir après deux défaites de suite. Mais je crois en mes joueurs. On jouera demain (ce mercredi, 21h) à domicile, ce sera un bel avantage. »

Pour le moment, les coéquipiers de Ruben Aguilar pointent au 6eme rang avec 23 points, soit six de moins que Lille et Lyon, actuels leaders au classement. À la lecture d'un championnat aussi serré que la Ligue 1, il apparaît que rien n'est encore joué pour toutes les formations, y compris pour Monaco. « Quand je suis arrivé, j'avais dit que la Ligue 1 faisait partie des meilleurs championnats d'Europe, avoue l'entraîneur. Il y a de bons joueurs, de bons entraîneurs. La bataille est rude. C'est bien pour le spectacle. On est sixièmes pour l'instant, on est proches. Mais je ne m'attends pas à ce que Monaco soit champion parce qu'il y a d'autres clubs en meilleure position, avec un effectif qui a moins bougé. On essaye de rester le plus proche possible le plus longtemps possible, et on verra en mars ou avril ce qu'il sera encore possible de faire. »


La première cartouche contre l'OM gâchée, il ne reste donc plus de joker pour l'ASM qui reçoit Lens ce mercredi avant de se rendre à Dijon puis de recevoir une dernière fois en 2020, l'AS Saint-Étienne. Pour se faire, Niko Kovac peut compter sur un effectif quasiment au complet. Hormis le gardien Benjamin Lecomte en phase de reprise, un être manque encore et toujours au club de la Principauté : Alexandre Golovine. Toujours absent des terrains depuis de longs mois (30 août exactement), le Russe trépigne à l'idée de remettre le bleu de chauffe et son cas a fait parler son coach. « Il nous manque parce que c'est un très bon joueur, regrette Kovac. Avec Alex Golovine, on aurait un gros joueur en plus dans l'effectif. Comme je l'ai déjà dit, j'espère qu'il reviendra vite. On ne peut pas encore dire quand exactement. Le staff médical travaille beaucoup. Ils me disent qu'on doit attendre pour ne prendre aucun risque, et je suis d'accord. On peut perdre plus qu'on ne gagnerait si on le remettait trop tôt. Si on doit attendre deux, trois, quatre semaines de plus, on le fera. On ne doit prendre aucun risque. »

De retour en Principauté après une pige à Everton, Djibril Sidibé manque également à l'appel à cause d'une blessure au mollet. « Pour le moment, il n'est pas apte à débuter, avertit le Croate. Mais il sera dans le groupe demain. C'est un joueur important. Il est là depuis trois, quatre ans. Il a été champion avec l'AS Monaco, il est champion du monde. Il a joué en Premier League. Pour le moment, c'est Ruben (Aguilar) qui joue à droite. Pour nous, il est très important. Il a un bon impact sur le groupe, en particulier sur les jeunes joueurs, ce qui est aussi important pour un entraîneur. En tant que coach, on ne peut pas tout gérer et il est important d'avoir des relais, et il en est un. S'il n'a pas de pépins, il jouera à n'en pas douter beaucoup de matches pour nous cette saison. » Pour le moment, il reste trois rencontres à bien négocier pour espérer garder le wagon de tête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.