Quand un joueur pète un plomb lors de son remplacement

Quand un joueur pète un plomb lors de son remplacement©Media365

Teddy Vadeevaloo, publié le dimanche 11 juin 2017 à 09h57

Joueur du FC Metz, le Luxembourgeois Vincent Thill s'est distingué par son énervement lors d'un remplacement au cours du match opposant sa sélection aux Pays-Bas.

Il a beau n'avoir que 17 ans, Vincent Thill a du caractère. Sa sélection du Luxembourg s'est lourdement inclinée aux Pays-Bas, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018 (5-0). En difficulté dans la rencontre, l'attaquant messin a été remplacé par Luc Holtz, son sélectionneur, à la 54eme minute. Mais cela n'a pas franchement été bien accepté par le jeune joueur. Après avoir refusé de serrer la main à son sélectionneur, Thill a shooté à deux reprises dans un sac, sous les sifflets du public.



Son entraîneur a forcément réagi : "On va faire comprendre à Vincent que ce sont des choses qui ne se font pas dans un groupe". Après la rencontre, le joueur du FC Metz s'est tout de même excusé par le biais d'un message sur son compte Twitter : "Je tiens vraiment à m'excuser pour ma réaction inadaptée et disproportionnée...", a-t-il notamment déclaré (voir ci-dessous).

Rappelons que Vincent Thill s'est fait remarquer en septembre dernier pour avoir été le premier joueur né dans les années 2000 à fouler une pelouse de l'un des cinq plus grands championnats européens.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Quand un joueur pète un plomb lors de son remplacement
  • Il paraît qu'il a du talent et que le Bayern le voulait. A Metz il n'a pas brillé durant toute la saison qu'il a passé majoritairement en CFA. Sarr et Hein, à peine plus âgés que lui, sont bien meilleurs, en tout cas actuellement.

  • 17 ans, bravo...

  • Si son père lui avait mis une baffe plus jeune pour lui apprendre la correction, peut-être qu'il n'aurait pas fini pousse-cailloux caractériel indiscipliné . Hélas, maintenant , c'est rappé.

  • ça promet !!!